Français Actualité
Lectures (1921)  Commentaires (0)

Le syndicat rejette l'augmentation de 10% des indemnités des corps communs

Fadhila Mokhtari/ version française: Moussa K.
 

Le gouvernement a décidé une augmentation de 10% des indemnités des fonctionnaires des corps communs et des ouvriers professionnels relevant de la Fonction publique (FP), soit une augmentation allant de 700 à 1500 dinars, a-t-on appris de certaines sources.

Selon nos sources, il n’a toujours pas été arrêté la date de virement de ces augmentations, qui n’ont pas été du goût des 130 000 fonctionnaires des corps communs, qui exercent en majorité dans les secteurs de l’éducation et de la santé.Ces augmentations qui ne dépassent pas le seuil de 1500 dinars, ont été qualifiées de « décevantes » par ces travailleurs qui perçoivent  mensuellement un salaire entre 9 000 et 32 000 DA.Plus de 60% d’entre eux sont classés à l’échelon 10, ce qui signifie fort bien que leur salaire ne dépasse pas les 18 000 dinars.  20% des ouvriers professionnels et des corps communs qui sont à l’échelon 1 et 2 n’auront droit qu’à des augmentations de l’ordre de 700 à 900 dinars.Contacté par nos soins, le représentant du Snapap, Djilali Oukil a affirmé n’avoir reçu ,à l’heure où on met sous presse, aucun document affirmant ces augmentations de 10%, tout en affirmant que le syndicat refuse ce type d’augmentation qu’il qualifie ainsi de « poudre aux yeux ». Selon notre interlocuteur, s’il s’avère que le gouvernement décidait de ces augmentations le syndicat les refuserait catégoriquement car il revendique des augmentations de plus de 10%.  Les corps communs ont exigé au cours d’une série de mouvements de contestation qu’ont organisée depuis plus d’une année, de mettre fin au scandale du SNMG de 18 000 dinars qui n’est toujours pas appliqué, dont les fonctionnaires continuent à toucher des salaires inférieurs au SNMG.Ces travailleurs relevant de la FP réclament la révision de leurs statuts particuliers, de leurs régimes indemnitaires et leur intégration dans les secteurs dans lesquels ils exercent.


S'abonner au flux RSS des commentaires Commentaires (0)


Postez votre commentaire

  • Gras
  • Italique
  • Souligner

Caractères restants 500

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha