Saadani hausse le ton : « Le général Toufik est un agent de la France »

date 2016/10/06 views 3129 comments 2
author-picture

icon-writer Mohamed Meslem/version française : Rachel Hamdi

La tension monte crescendo à la maison du FLN.Son secrétaire général Almar Saadani,est à nouveau passé à la vitesse supérieure. La cible du jour : l’ancien patron du département du Renseignement et de la sécurité (DRS), Mohamed Mediene,dit Toufik.

Lors de sa réunion regroupant les mouhafedhs, les parlementaires et plusieurs membres du gouvernement, il est tombé à bras raccourcis sur l'ancien secrétaire général du FLN, Abdelaziz Belkhadem ainsi que les anciens officiers de l'Armée française. 

Le général-major à la retraite Mohamed Mediene serait, selon Amar Saadani, à l'origine de tous les maux du pays. « Les événements de Ghardaïa c'est lui qui en est l'instigateur », « la candidature de Rachid Nekkaz et son apparition dans le champ politique c'est toujours lu ». Il aurait « été actionné » pour perturber l'élection présidentielle d’avril 2014.

Et d'ajouter : « il y a les officiers de la France, les moudjahidines de la France, les militants de la France au sein du FLN et il y a les intellectuels de la France ». D’après lui, « les officiers de la France sont ceux qui ont géré les périodes de transition ».

L’autre personnalité ciblée par Saâdani : l’ancien secrétaire général du FLN, Abdelaziz Belkhadem. Pour l’actuel chef du FLN, son prédécesseur était un «collaborateur » de la France coloniale. Pis, selon le conférencier, la famille de l’ancien premier ministre s’était alliée avec la puissance coloniale. Et comme cerise sur le gâteau, Saâdani accuse Belkhadem de recevoir des « instructions » de la France.

En revanche, le secrétaire général du FLN a épargné Ahmed Ouyahia. Commentant les attaques qu’il a portées contre le secrétaire général du RND, Amar Saâdani a nié toute critique. «Ce sont des inventions de la presse », a-t-il dit.

  • print