13 Syndicats entament une grève nationale

date 2016/10/18 views 888 comments 0
author-picture

icon-writer Mohamed Lahouazi/version française : Rachel Hamdi

Premier jour de grève à l'appel de plusieurs syndicats du secteur de l'Education. Aucun chiffre, pour l'instant, sur le suivi du débrayage à l'echelle nationale.

Dans le secteur de l'éducation, la plupart des établissements éducatifs d'Alger ont été paralysés, à l'instar des lycées El Idrissi et Aissat Idir à la Place du 1er Mai, et des CEM Minani 1, Abou El Kacem El Chabi et Salmane El Farissi (Sidi M'hamed), Yahia Maaziz et Makhlouf Zenati (Belouizdad) et celui de Rais à Sidi Moussa.

La grève a été également suivie au niveau des établissements de la commune d'Hussein Dey à l'instar de celui d'El Kahina, des lycées Belkine et Thaalibia et l'école primaire 17 juin.  Toutefois les cours ont été assurés au niveau de la plupart des établissements de la Cité La Concorde (Bir Mourad Rais).

Les taux de suivi du mot d’ordre de grève auquel a  appelé une intersyndicale représentant divers secteurs d'activité ont été mitigés, hier dans l’ouest du pays, au premier jour du débrayage, a-t-on constaté. Si les syndicats autonomes annoncent des taux variant entre 45 et 95%, les directions de l’éducation, pour leur part, estiment que le débrayage a été «peu suivi». Dans la wilaya d’Oran, les syndicats autonomes ont annoncé un taux de suivi de la grève variant entre 65 et 95%, notamment dans les établissements de l’enseignement secondaire et moyen, et un taux allant de 35 à 50% pour le  cycle primaire. 

Dans le secteur de la santé, le service minimum a été assuré au niveau des polycliniques d'El Madania , Les Sources (Bir Mourad Rais), et El Annasers (Kouba), alors que les travailleurs du corps paramédical n'a pas adhéré à cet grève, constate l'APS.

Toutefois, la grève a été suivie par les praticiens de la santé publique et le corps paramédical au niveau des hôpitaux, à l'instar du CHU Mustapha Pacha.Des responsables de la direction de la santé de Constantine ont évalué le taux de suivi de la grève de 5,4 % dans le corps des paramédicaux et de 3,98 % dans celui des médecins spécialistes.

Le taux a été estimé à 7 % sur 4.700 travailleurs dans la wilaya de Batna et représente 46 % des travailleurs affiliés aux syndicats ayant appelé à la grève, a indiqué le directeur de la santé. Dans la wilaya de Khenchela, un taux très faible de suivi estimé à 1,01 % a été enregistré de même que dans la wilaya d’Annaba où ce taux n’a pas dépassé 1 %.

  • print