El Ghazi : «Ceux qui revendique la retraite anticipée veulent la faillite de l’Etat»

date 2016/10/19 views 1516 comments 0
author-picture

icon-writer Karima Khellas/version française : Rachel Hamdi

Le collectif des syndicats autonomes représentant divers secteurs d’activité a appelé, hier le premier ministère à négocier le nouveau projet de loi relatif à la retraite ainsi que le code du travail, indiquant que la grève à laquelle il a appelé avait été fortement suivie à travers tout le territoire national.

Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la sécurité sociale, Mohamed El Ghazi avait déclaré en marge de sa rencontre avec les directeurs des agences de la caisse nationale des assurances sociales, que le taux de suivi de ce mouvement de protestation a atteint 9.24% au premier jour.

«Les secteurs concernés sont l’éducation nationale, la santé publique, la formation et l’enseignement professionnels et les collectivités locales, dont l’éducation avec un taux de 16,63% dont 21 % d’enseignants », a-t-il affirmé tout en indiquant que le taux a atteint 3,79 % dans le secteur de la santé publique, 0,18% dans la formation professionnelle et 0,16% dans les collectivités locales.

Le premier responsable du secteur  du travail a notamment affirmé que les recouvrements de la Cnas et de la Casnos,incluses dans la loi des Finances 2015 ont atteint respectivement les 1.600 et 300 milliards de dinars.

M.El Ghazi a cependant tenu à tranquilliser les travailleurs en les rassurant sur le maintien des 32 ans de service, des 80% fixés pour la pension de la retraite, entre autres acquis que les pouvoirs publics comptent préserver.

«Seul un retour au rétablissement de l'obligation de départ à la retraite «à l'âge de 60 ans (55 pour les femmes) avec un minimum de 15 ans de travail», tel que l'énonce la loi du 2 juillet 1983, pourra contribuer au renflouement de la Caisse nationale des retraites (CNR) qui voit ses ressources fondre comme neige au soleil »,a-t-il affirmé.

  • print