L’institution militaire met en garde contre des tentatives visant à attenter à l’unité de l’ANP

date 2016/11/20 views 756 comments 0
author-picture

icon-writer Abderrazak. B / version française: Moussa. K

L’institution militaire a affirmé que la cohésion entre l’Armée nationale populaire (ANP) et le peuple algérien est plus profonde pour être ébranlée par des tentatives visant à semer la zizanie et la discorde.

« La cohésion entre l’Armée nationale populaire et le peuple algérien ainsi que la loyauté envers la nation sont plus profondes et plus fortes pour être ébranlées par les vaines et désespérées tentatives visant à semer le trouble et la division»,  a été écrit dans le dernier numéro de la revue El-Djeich.

Dans cet article intitulé « ANP. Fidélité aux missions constitutionnelles », il a également été mentionné que: « Dans un passé très proche, certaines voix, mues par des intérêts étroits et des calculs personnels, s’étaient élevées, pour appeler ouvertement l’Armée nationale populaire à violer la Constitution et la loi afin qu’elles puissent réaliser ce qu’elles n’avaient pu obtenir par des voies constitutionnelles, légales et démocratiques». 

Si la revue El-Djeich n’a pas cité les parties ayant interpellé l’intervention de l’Armée, elle fait sans doute allusion aux appels lancés par  l’opposition en 2013-2014 en faveur de l’intervention de l’institution militaire en vue d’appliquer l’article 88 de la Constitution pour décréter la vacance de la présidence de la République à la suite de l’accident vasculaire cérébral  (AVC) du chef de l’Etat.

Selon toujours la revue, « après l’échec de ces tentatives désespérées, ces parties, habituées à pêcher en eaux troubles, ne s’embarrassent pas de laisser libre cours à leur imagination, à leurs élucubrations, à leurs interprétations et à leurs divagations en inventant des histoires de toute pièce dont la finalité n’est autre que de vouloir porter atteinte à la crédibilité, à l’unité, à la discipline et l’engagement de l’ANP à accomplir ses missions constitutionnelles». 

Bien qu’il n’ait pas été identifié les parties à l’origine de l’invention des histoires de toute pièce, cela pourrait s’expliquer par les interprétations ayant accompagné les changements opérés à la tête de l’institution militaire, dont certains auraient évoqué, il y a peu, des querelles au sommet de l’Etat.

« L’Armée nationale populaire est pleinement consciente que la force et la cohésion de ses formations, structures et unités ont empêché les ennemis de notre pays de concrétiser leurs sombres desseins, particulièrement dans la conjoncture actuelle porteurs de dangers et de menaces sur divers fronts, qui nécessitent, plus que jamais, la mobilisation de différentes forces patriotiques autour de la défense des intérêts supérieurs de la nation», a-t-elle conclu.

  • print