Rabat: « Nous n’avons pas demandé l’exclusion de la RASD »

date 2016/11/30 views 1261 comments 2
author-picture

icon-writer Abderezzak. B / version française: Moussa. K

Le ministre marocain des affaires étrangères, Salahedddine Mezouar a déclaré que son pays n’avait pas demandé l’exclusion de la République arabe sahraouie démocratique (RASD) de l’Union africaine (UA).

Ce qui est en contradiction avec la demande introduite antérieurement par le Maroc en vue d’intégrer l’Union africaine (UA) en la conditionnant à l'exclusion du Sahara occidental.

Interrogé par le journaliste de Radio France Inter (RFI) si son pays ne va pas demander l’exclusion immédiate de la RASD, le ministre marocain des affaires étrangères a répondu que « ça n’a pas été de toutes les manières exprimée dans le cadre de la demande qu’on a envoyée…». 

« Le Maroc a fait une démarche pour retourner au sein de l’institution africaine », a expliqué Salaheddine Mezouar.

Se voulant confiant quant au retour de son pays au sein de l’UA, Mezouar a indiqué: « Il n’y a aucune raison pour que ça ne soit pas acté lors du sommet d’Addis Abeba». 

« Le retour est une simple formalité, à majorité simple et donc, on est largement au-delà de la majorité simple. Et tous les pays africains, l’écrasante majorité des pays africains voit d’un bon œil le retour du Maroc au sein de sa famille institutionnelle », se réjouit-il.

 En novembre, le roi du Maroc, Mohamed VI s'était plaint de la présidente de la Commission de l’Union Africaine (CUA), Dlamini Zuma auprès du président de l’Union Africaine (UA), Idriss Déby.

Il reproche à cette dernière le fait de ne pas avoir distribué à l’ensemble des Etats membres de l’Organisation la demande d’adhésion du Maroc à l’institution africaine.

Rappelons que le royaume marocain a exprimé en juin dernier son intention d’intégrer l’UA qu’il a quittée en 1984 (appelée alors Organisation de l'Union Africaine). 

  • print