La Tunisie impose 50.000 DA d’amende aux taxieurs algériens!

date 2017/03/06 views 1206 comments 2
author-picture

icon-writer Rachid Chouiakh / version française: Moussa. K.

Des dizaines de chauffeurs de taxis de la wilaya à El Oued ont manifesté samedi soir au niveau du poste frontalier de Taleb-Larbi en guise de contestation contre les autorités tunisiennes les empêchant de travailler sur leur territoire. Et ce faute d’autorisation officielle délivrée par les autorités algériennes.

Un nombre de taxieurs ont révélé que les patrouilles des gardes-frontières et de la police tunisiennes, notamment à Touzeur, leur infligent 50.000 DA (5 millions de centimes) d’amendes pour un travail illégal sur le sol tunisien.

En colère, ils réclament à ce que la situation soit régularisée des deux côtés ou d’appliquer le principe de réciprocité, sachant que de nombreux taxis immatriculés en Tunisie franchisent quotidiennement la frontière algérienne. A cet effet, les chauffeurs de taxis d’El Oued réclament aux autorités locales d’imposer de leur côté des amendes similaires aux taxieurs tunisiens et ce de manière à ce qu’ils puissent reprendre leur travail en Tunisie sans avoir à s’acquitter d’amende.

Il convient de souligner que des conventions sur le transport des personnes et des marchandises étaient signées entre les pays maghrébins, il y  a des années, mais elles n’ont jamais été appliquées.

Rappelons que la circulation entre El Oued et  différentes villes tunisiennes au nord comme au sud est très animée compte tenu des liens familiaux et commerciaux entre les populations des wilayas frontalières.

  • print