Sellal : «Le FLN est sous la présidence du président Bouteflika »

date 2017/03/20 views 615 comments 0
author-picture

icon-writer Samira Belaamri/version française : Rachel Hamdi

Le premier ministre Abdelamlek Sellal a annoncé une série de mesures initiées par le gouvernement, et ce pour aider les bénéficiaires des dispositifs ANSEJ, CNAC et ANGEM n’ayant pas pu rembourser leurs crédits.

En marge de l’ouverture de la 1ère assise nationale des petites entreprises, le chef du gouvernement a révélé que les mécanismes de l’Ansej, l’Angem et la Cnac ont couté près de 6,5 milliards de dollars à l’Etat algérien : « La totalité des crédits alloués à travers différents mécanismes de soutien à l’emploi des jeunes a atteint 681 milliards de DA».

Sur un autre volet, M.Sellal a nié en bloc le non-remboursement des dettes auprès des banques, affirmant que l’opération de remboursement s’effectue de façon régulière et selon les procédures bancaires conventionnelles : « Les retards dans le remboursement des crédits ne représentent que 19% ».

«L’allègement des charges bancaires, la réduction de l’apport personnel, l’augmentation de la valeur des crédits sans intérêts et l’affectation de quotas de la commande publique aux micro-entreprises, sont autant de mesures arrêtées pour l’optimisation des opportunités d’insertion professionnelle des jeunes, en leur offrant l’opportunité de monter leur propre entreprise », a -t-il ajouté.

Il a ,en outre attesté que ces mécanismes ont permis de financer et de créer un grand nombre de PME ayant généré deux millions de postes d’emploi : « Plus de 190.000 micro-entreprises ont été créées par des jeunes diplômés de l’université et des centres de formation professionnelle ».

S’agissant du chef de l’Etat, Abdelaziz Bouteflika,le premier ministre n’a pas manqué l’occasion pour lui rendre un vibrant hommage : « L’Algérie ,sous la présidence de Abdelaziz Bouteflika, président du parti du Front de Libération nationale est sur la bonne voie ».

  • print