Bouchouareb: «L’usine de Peugeot n’est pas une priorité»

date 2017/04/19 views 770 comments 0
author-picture

icon-writer Gourine. M. / version française: Moussa K.

S'adressant aux opérateurs économique lors de son déplacement effectué mardi à Chlef, le ministre de l’Industrie et des Mines, Abdessalam Bouchouareb est revenu sur le projet de l’usine « Peugeot » qui devrait être installée en Algérie et les raisons du retard dans sa réalisation.

Pour le ministre de l’Industrie, l’usine de « Peugeot » ne constitue pas la priorité, car il faut focaliser sur d’autres problèmes, dont le chômage et la crise de logement.

Quant au retard qu’accuse la réalisation de cette unité, Bouchouareb l’a attribué au fait qu’il n’y ait pas de terrain d’entente avec les chefs de ce projet, sans donner plus d’explications.

Lors de sa visite d’inspection, Bouchouareb a ordonné les autorités de wilaya de récupérer toutes les assiettes industrielles dont les projets n’ont toujours pas vu le jour.

Ayant constaté de visu l’état catastrophique dans lequel se trouve la zone industrielle de Oued Sly, le ministre a décidé de la décentralisation dans la gestion de ces zones de sorte que les responsables de ces dernières puissent améliorer les conditions de travail des investisseurs.

Par ailleurs, il a insisté sur l’exploitation de deux zones industrielles, celle de Oued Sly qui s’étend sur une surface de 130 ha et l’entame des études pour la réalisation de celle de Boukadir qui est d’une surface de 230 ha.

En outre, il a mis l’accent sur la nécessité de rattraper le retard accusé dans la réalisation de la troisième ligne de l’usine de ciment à Chlef, le respect des délais et sa mise en service en coïncidence avec la célébration du 63e anniversaire du déclenchement de la Guerre de libération nationale, sachant que sa capacité de production est de 2 millions de tonnes par an.

  • print