Béjaïa: Le candidat du FLN retrouvé mort au Cap Carbone

date 2017/04/20 views 1284 comments 0
author-picture

icon-writer Boudjemaâ. B. / Aouahab. N. / Imène. A. / version française: Moussa. K.

Le candidat du FLN de Béjaïa, Saïd Djouder, disparu le 30 mars dernier, a été retrouvé mort mercredi matin dans la forêt de Cap Carbone.

Appréhendé par la sûreté de wilaya de Tipasa,  l’accusé principal a indiqué aux enquêteurs où se trouvait le corps sans vie du sexagénaire.

Le chef de sûreté de wilaya de Béjaïa, le commissaire divisionnaire « Abdallah Bennace » est revenu ,lors d’une conférence de presse animée mercredi soir à Béjaïa, sur les détails du crime odieux dont le candidat du FLN, Saïd Djouder a été victime.

Le chef de sûreté de wilaya de Béjaïa a révélé que la police a ratissé le 31 mars dernier tout le territoire de la wilaya sans trouver de traces du candidat. Le premier élément ayant aidé les enquêteurs à retrouver le corps sans vie du disparu fut la découverte de sa voiture dans la cité EPLF de Bousmail à Tipasa. 

Cinq suspects, âgés de 29 à 30 ans, ont été arrêtés dont quatre originaires de Tipasa et le cinquième arrêté à El Harrach, dont le téléphone portable de la victime a été retrouvé chez un des tueurs présumés.

Après avoir été interrogés, ils ont avoué que l’accusé principal était un jeune homme originaire de Béjaïa qui travaille à El Harrach. Celui-ci a reconnu avoir été l’auteur du crime abominable et a indiqué aux enquêteurs où se trouve la dépouille de la victime. Elle était découverte- en état de décomposition avancée- au milieu de la forêt de Cap Carbone, a indiqué le chef de service de wilaya de police judiciaire.

S’agissant de l’outil utilisé par le tueur présumé, l’interlocuteur a affirmé que seule l’autopsie peut le déterminer.

Pour le chef de sûreté de wilaya de Béjaïa, il est prématuré de se prononcer sur les mobiles du crime, affirmant la nécessité de ne pas se livrer à différentes interprétations.

Un permis de conduire et un téléphone portable permettent l’arrestation des coupables 

La brigade de la police judiciaire de sûreté de daïra de Bousmail a réussi à résoudre la disparition mystérieuse de « Saïd Djouder » après de profondes enquêtes menées au lendemain de la découverte de sa voiture.

Il s’agit d’un meurtre commis dans le territoire de Béjaïa. Pour tromper la vigilance et détourner l’attention des services de sécurité, les meurtriers ont ramené la voiture de la victime à Alger, puis Koléa avant d’être retrouvé à Bousmail.

FLN: nous n’abandonnons pas la famille de notre candidat

Le Front de libération nationale (FLN) s’est engagé de prendre en charge la famille du candidat-victime, Saïd Djouder retrouvé mort 20 jours après sa disparition.

«Le parti est profondément affecté par la perte d’un de ses candidats aux prochaines élections», a indiqué à Echorouk, Moussa Benhammadi chargé de communication du FLN, ajoutant que sa formation attendra les résultats de l’enquête, dont le dernier mot revient, selon lui, à la justice…

Notre interlocuteur a fait savoir également que le parti n’abandonne pas la famille de la victime et que son secrétaire général se rendra à Béjaïa pour consoler la famille de Djouder.

«Le secrétaire général va interrompre son programme de campagne pour se rendre à Béjaïa  afin de présenter des condoléances à la famille de Djouder», nous a-t-il confié.

  • print