Sellal aux investisseurs français : « L’Algérie n’est pas un marché de consommation »

date 2017/04/20 views 941 comments 1
author-picture

icon-writer Oran : Samira Belaameri/version française : Rachel Hamdi

Le premier ministre Abdelmalek Sellal a déploré l’inquiétante tendance baissière des investissements français en Algérie, alors que les grands projets industriels sont en suspens dans le pays.

Pour le premier ministre, aucun projet d’envergure ne s’est concrétisé depuis l’ouverture de l’usine Renault à Oran fin 2014, voire la baisse de l’investissement français  durant les trois dernières années  vient en contradiction par rapport à l’ambition  commune de partenariat stratégique, singulièrement dans le secteur industriel.

«J’exhorte amicalement Paris à changer sa vision insistant sur le fait que l’Algérie soit seulement un marché de consommation. L’Algérie n’est pas un marché pour quelques pays européens. Il s’agit en effet d’un partenaire de taille  qui tache à garantir un climat d’investissement stable, transparent et rassurant, alors pourquoi toute cette appréhension ? », S’est-il demandé, en marge d’une visite de travail et d’inspection effectuée à la wilaya d’Oran.

Le haut responsable a notamment réitéré son appel à l’investissement privé et au partenariat public-privé, dévoilant que chaque secteur privé a un rôle complémentaire au secteur public. M.Sellal a donc insisté sur  le renforcement du partenariat entre les deux secteurs, faciliter le climat des affaires et alléger les mesures administratives, et ce pour relancer et hisser à un niveau plus haut l’industrie et l’économie algérienne.

Comme chaque occasion, le premier ministre ne rate aucune sortie sans pour autant réitérer son appel à la jeunesse de faire preuve de retenue et de sagesse, contre les tentatives de déstabilisation du processus électoral.

«C’est l’union du peuple qui est visée, les constantes nationales et les composantes de l’identité nationales sont une ligne à ne pas franchir. Les Chaouis,les Kabyles,les Beni snous,les Touaregs…Nous sommes tous des Amazighs décidés à préserver l’union de notre pays quelque soit le prix, parce que c’est notre arabité, notre amazighité et notre religion qui font de nous des hommes libres »a-t-il mis en garde à l’occasion de la journée du savoir  et anniversaire du printemps berbère.

Pour rappel, le premier ministre a procédé  à l’inauguration, pose de premières pierres et inspection de nombreux projets relevant de plusieurs secteurs d’activités agricole, industriel, agroalimentaire, sportif et dans le secteur de l’Habitat,dont un complexe industriel de raffinage de sucre ,pose de la première pierre du projet de réalisation de 6.000 logements AADL au nouveau pôle urbain Ahmed Zabana de Misserghine,une ferme-pilote l’Oranaise de production et de développement agricole (OPDA),une extension du complexe sidérurgique de "Tosyali Algérie",un complexe industriel spécialisé dans la fabrication de tubes d’acier sidérurgiques, un investissement privé du groupe "ETRHB Haddad",pose de la première pierre du projet de réalisation  d’une usine de fabrication de lubrifiants du Groupe "Total Algérie",et a inspecté, le chantier de réalisation de la liaison reliant le port d’Oran à la bretelle autoroutière, longue de 26 kilomètres.

  • print