Législatives 2017 : La HIISE face à plusieurs recours !

date 2017/05/07 views 264 comments 0
author-picture

icon-writer Asma Bahlouli/version française : Rachel Hamdi

Comme il fallait s’y attendre, les résultats des élections législatives survenues jeudi passé n’ont pas fait l’unanimité et ont fait couler beaucoup d’encre auprès des partis politiques qui ont pris part.

Une fois les résultats préliminaires du scrutin ont été annoncés par le ministre de l’intérieur, les partis politiques ont immédiatement entamé des recours afin de décrocher plus de sièges dans la chambre basse du parlement.

Arrivés troisièmes aux législatives, les partis islamistes ont évoqué une fraude  et entendent déposer plusieurs recours. Ils ont accusé les partis au pouvoir de bourrage d’urnes, menaces et violences contre ses militants.

En effet, les derniers résultats ont reconduit au pouvoir les deux principaux partis proches du président  et ont remporté la majorité absolue,en l’occurrence le FLN et le RND.

A cet effet, Le secrétaire général du Front de Libération Nationale, Djamel Ould Abbès, a affirmé que son parti demeure le premier dans le pays de sièges et de votants.

Pour lui, le FLN devrait obtenir 170 sièges et le ministre a oublié de compter les 3 sièges de la communauté nationale établie à l’étranger et celui de Relizane. Pour justifier le recul du FLN dans ce scrutin, Ould Abbès l'explique par l'apparition de nouveaux partis politiques participant au scrutin.  «53 partis politiques ont participé à ces élections et 36 partis sont au Parlement. Les voix se sont dispersées», a-t-il dit.

Ces résultats ont poussé le président du MSP, Abderezzak Mokri  a dévoilé ceci : « je gouverne avec vous ou je passe à l’opposition radicale ».Le patron du MSP n’a pas encore tranché et a laissé la porte ouverte aux militants de son parti pour discuter l’alliance après l’annonce des résultats du scrutin.

Quant à TAJ, son président Amar Ghoul n'a pas caché son optimisme devant la presse par rapport au score qu'il vient d'engranger durant ces élections.

«Le taux de participation est acceptable, même si on a enregistré une certaine abstention, cela n'a pas empêché que notre peuple a donné une extraordinaire leçon et un exemple pour que l'on puisse avoir une place d'avant-garde et une souveraineté parmi les nations».

Le secrétaire général du RND. Ahmed Ouyahia s’est, en effet, félicité, du score réalisé par son parti : «De son 50% supérieur à celui obtenu en 2012 », a-t-il déclaré. 

  • print