El Makhzen: «La riposte du Maroc sera ferme à toute provocation algérienne»

date 2017/05/13 views 2036 comments 0
author-picture

icon-writer Abdessalam Sekia / version française:Moussa. K.

Le gouvernement marocain a indiqué avoir décidé de riposter à toute éventuelle provocation au sujet de la question du Sahara occidental, prétendant que «des harcèlements lui proviennent quotidiennement de la voisine est».

El Makhzen semble ainsi renouer avec « le ton menaçant » qu’il a l’habitude d’utiliser à l’égard de l’Algérie. 

«Le Maroc est, désormais, dans une position offensive en ce qui concerne la cause nationale, dans le cadre d'une politique de fermeté, menée sous l'impulsion du Roi Mohammed VI », a indiqué jeudi le porte-parole du gouvernement marocain, Mustapha El Khalfi.

Ce dernier a rappelé « la résolution 2351 du Conseil de sécurité, ainsi que le dernier rapport du Secrétaire général de l'ONU[... ] appelant l'Algérie et la Mauritanie à contribuer aux négociations en vue de parvenir à une solution politique », estimant que  « Ceci confirme, bel et bien, qu'il s'agit d'un conflit régional et non pas bilatéral …». 

En effet, le porte-parole du gouvernement marocain a dit des mensonges en ce qui concerne notamment le nombre de pays qui reconnaissent la République arabe sahraouie démocratique (RASD), dont les pays de l’Amérique Latine et ceux du continent africain à l’exception de cinq (5) pays. 

«Seulement 37 Etats n'ont pas retiré leur reconnaissance de la pseudo-RASD, dont 18 en Afrique, 17 en Amérique et 2 en Asie, alors que leur nombre atteignait auparavant plus de 80», a-t-il prétendu, ajoutant que «cette politique de fermeté consiste à s'opposer à toute provocation et à rompre définitivement avec la politique de la chaise vide».

Par ailleurs, il est revenu sur la crise de Guergarate indiquant que « la défaite des ennemis de l'intégrité territoriale du Maroc s'était illustrée à Guergarate, après que le rapport du Secrétaire général de l'ONU eut salué la position du Royaume…».

  • print