Montage automobile en Algérie : Une importation déguisée, selon Bedda

date 2017/07/03 views 1172 comments 1
author-picture

icon-writer Samira Belaameri/version française : Rachel Hamdi

Le nouveau ministre de l’industrie et des mines,Mahdjoub Bedda a vivement critiqué la stratégie d’industrialisation dans le secteur de l’automobile menée par son prédécesseur notamment en matière de sous traitance.

S’exprimant hier, en marge de la cérémonie de  clôture de la session parlementaire de l’ANP, le premier responsable du secteur industriel a affirmé que la stratégie menée par le ministre Bouchouareb dans le cadre des projets de montage de véhicules n’a pas atteint les objectifs voulus.

«La première évaluation faite par mon secteur concernant la construction automobile fait ressortir que nous sommes loin des objectifs tracés. L’industrie automobile en Algérie est une importation déguisée »,a-t-il martelé.

Le ministre Bedda Mahdjoub a ciblé trois points à savoir le prix des voitures produites en Algérie, le manque à gagner pour le Trésor public et la création d’emplois.

«Il est nécessaire de mettre un terme au mode actuel de production dans ce secteur, étant donné que la majorité des entreprises de montage de véhicules n’a pas atteint les objectifs assignés, notamment en matière d’intégration nationale »,a-t-il argumenté.

Selon lui, une révision dans ce secteur demeure impérative.«Il faut une évaluation du secteur et une révision de la stratégie de montage des véhicules», a-t-il insisté.

  • print