Bouteflika : « Plus de 5 000 africains ont intégré les rangs de Daech »

date 2017/07/04 views 796 comments 0
author-picture

icon-writer Abderezzak.B/version française : Rachel Hamdi

Un Mémorandum du président de la République, Abdelaziz Bouteflika a révélé plus de 5.000 ressortissants africains de diverses nationalités activent au sein des groupes terroristes sur le continent même et dans les autres zones de conflits armés.

Le mémorandum du président, coordonnateur de l’Union africaine (UA) dans la prévention et la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent en Afrique, présenté lundi par le Premier ministre, Abdelmadjid Tebboune, lors du 29e sommet de l’UA à Addis-Abeba, a indiqué que de  nombreux jeunes Africains se sont engagés dans l’aventure terroriste dans différentes zones de conflits à travers le monde, principalement en Irak-Syrie et au Sahel.

«Ils sont plus de 5 000 ressortissants africains de diverses nationalités à activer au sein des groupes terroristes sur le continent même et dans les autres zones de conflits armés», précise le Mémorandum dans son volet relatif à la prise en charge de la question des combattants terroristes étrangers et de leur retour ou mouvements vers le continent africain».

Le Président de la République rappelle ainsi aux africains les moyens de se faire qui sont la lutte contre le crime organisé transnational, la criminalisation du paiement des rançons ainsi que l’arrêt des flux de financement du terrorisme provenant de l’extérieur du Continent qui sont les « les priorités de l’action africaine en matière de lutte contre le financement du terrorisme ». 

Selon le Mémorandum, les tentatives actuelles de regroupement ou de fédération des groupes terroristes dans la région du Sahel ne sont pas étrangères aux mouvements de retour et aux projections futures de l’action terroriste dans cette région.

  • print