Le MAE sahraoui: Le Maroc a perdu le pari

date 2017/07/11 views 753 comments 0
author-picture

icon-writer Mellah. R. / version française: Moussa. K.

Le ministre sahraoui des Affaires étrangères, Mohamed Salem Ould Salek a estimé que les résultats du 29e sommet de l’Union africaine (UA) étaient une douche froide pour le Maroc.

Notons que les autorités marocaines ont tenté d’influer sur la position de l’UA vis-à-vis du droit du peuple sahraoui à l’autodétermination.

Le responsable sahraoui s’est exprimé lors d’une conférence de presse qu’il a donnée lundi au siège de l’ambassade du Sahara occidental à Alger, et au cours de laquelle il n’a pas caché sa satisfaction quant aux résolutions du 29e sommet des chefs d’Etat et de gouvernement africains tenu récemment à Addis-Abeba en Ethiopie.

«En dépit des tentatives de la délégation marocaine composée de dizaines de diplomates et agents de renseignement d’influer et sur la position des pays africains et sur les résolutions lors du 29e sommet d’UA, elle a échoué de faire changer la position de l’Instance africaine à l’égard du conflit entre la République sahraouie et le Royaume marocain», poursuit-il.

En outre, il a fait savoir que Rabat véhiculait d’informations mensongères en disant que 39 nations se seraient rangées à ses côtés dans le conflit l’opposant au Sahara occidental et en publiant une liste de 28 pays soi-disant favorables à l’expulsion de la RASD de l’Union africaine.

«Aujourd’hui, le Maroc se contente de publier -à l’issue du 29e sommet africain- une liste de 18 pays ayant émis des réserves à propos des résolutions de l’UA»,  soutient-il.

Par ailleurs, Mohamed Salem Ould Salek a condamné le Maroc de continuer à spolier les ressources naturelles de son pays.

«Le régime de Mohamed VI est confronté à une crise économique due à l’endettement. De nombreuses compagnies et de banques ont procédé au retrait de leurs investissements des terres sahraouies occupées», estime-t-il.

  • print