Expert: «La dévaluation du dinar n’est pas synonyme de la maladie de l’économie algérienne»

date 2017/07/11 views 847 comments 3
author-picture

icon-writer Asma Bahlouli / version française: Moussa. K.

L’expert en économie et en finances, Abderrahmane Benkhalfa prévoit un retour de la stabilité de la valeur de la monnaie nationale dans le marché parallèle de change de Port-Saïd à Alger.

L’expert a dit que la dépréciation du dinar face à l’euro et au dollar ne signifiait point que l’économie algérienne était malade, ajoutant que l’appréciation du dinar détermine l’étendue de la dynamique du marché.

De l’avis de l’ancien ministre des Finances, l’augmentation du flux des touristes en Algérie est un des facteurs qui renforcent la valeur de la monnaie nationale, ajoutant qu’il s’agit d’un marché qui obéit au principe de l’offre et la demande.

Benkhalfa a tenu à préciser que la forte demande coïncidait avec les saisons de la Omra, du pèlerinage ainsi que les grandes vacances.

«Le dinar algérien n’est pas la seule monnaie qui connaît une dépréciation et une volatilité. Les deux puissantes monnaies, l’euro et le dollar ne seront pas épargnées», soutient-il.

«Il y a plusieurs critères qui détermineront la stabilité des monnaies dans le monde…Ainsi, la baisse de la valeur du dinar enregistrée ces derniers jours est un changement circonstanciel suivant l’offre et la demande et l’envie des Algériens de convertir le dinar», précise-t-il.

En revanche, les experts refusent de lier l'augmentation de l'euro et du dollar sur le marché parallèle avec les indicateurs économiques mondiaux, puisque le seul facteur de contrôle du marché boursier est l'offre et la demande. De nombreux parmi eux ont souligné que la hausse de la monnaie européenne par rapport au dollar américain a contribué à l'appréciation à la hausse de la monnaie européenne sur le marché informel.

 

  • print