Abu Zahri: «Les leaders du Hamas veulent s’installer en Algérie»

date 2017/07/15 views 1490 comments 8
author-picture

icon-writer Abdelhamid Ottmani / Abdesselam Sakia / version française: Moussa. K.

Sami Abu Zahri, porte-parole officiel de la Résistance islamique palestinienne a appelé les hautes autorités en Algérie à offrir plus d’aides à la bande de Gaza.

«La terre des martyrs est le premier espoir pour le soutien la résistance et du peuple palestinien», a déclaré Abu Zahri.

Sami Abu Zahri a indiqué également que les leaders du Hamas voulaient s’installer en Algérie. «Les hommes de Résistance seront honorés d’être accueillis dans le berceau de la révolution et de la liberté», a-t-il dit.

Il a imputé la responsabilité de la régression des conditions humaines au chef de l’Autorité nationale palestinienne de Ram Allah.

«Les procédures punitives imposées à Gaza entraînent une mort lente à plus de 3.000 personnes malades. Ils souffrent de l’interdiction des transferts, des médicaments et de fournitures médicales», a indiqué Abu Zahri dans une interview accordée à Echorouk.

Il a ajouté que Hamas avait décidé de se rapprocher du groupe de Mohamed Dahlane en vue de réduire la souffrance des résidents, niant ainsi de parler de toute alliance entre les deux parties.

Pas d’alliance avec Dahlan

Abu Zahri a fait endosser la responsabilité du rapprochement en Hamas et le groupe de Mohamed Dahlan au président Mahmoud Abbas.

«Abu Mazen est derrière ce qui s’est passé. Nous donnons une grande priorité à nos relations avec lui mais il combat Hamas», a-t-il regretté.

Pour lui, cette idée a pour objet de réduire les souffrances dans la bande de Gaza. « En effet, il ne s’agit pas d’une alliance politique. C’est plutôt une coopération pour protéger la situation en Palestine d’individualisme politique», a-t-il expliqué, en précisant: «  Elle ne vise en aucun cas Mahmoud Abbas. D’ailleurs, la priorité est de corriger la relation avec lui. Il est à l’origine de ce qui se passe actuellement». 

Abbas tue 3.000 cancéreux à Gaza

De l’avis de Abu Zahri,  la situation humanitaire à Gaza est « difficile et sans précédent».  « La situation s’est transformée du blocus à une mort certaine en raison des sanctions prises par le président Abbas contre les Gazaouis».  

Selon lui, le président palestinien cherche à monter les résidents de Gaza contre Hamas.

«L’occupation est responsable des mesures punitives, mais il y a également des procédures prises par l’Autorité palestinienne. Les salaires des employés sont réduits. 40.000 fonctionnaires au total restent impayés. Le transfert des médicaments est interdit», a-t-il renchéri.

«L’Autorité palestinienne interdit les aides étrangères. Il y a 3.000 personnes souffrant du cancer. Ils ont besoin d’être transférés à l’étranger pour se soigner, mais elle leur interdit de quitter de Gaza», a-t-il déploré.  

Les leaders de Hamas obtiennent le visa pour l’Algérie en quelques heures

Sami Abu Zahri a révélé avoir demandé une résidence en Algérie. « Les leaders de la résistance seront honorés de venir en Algérie», a-t-il soutenu.

«Les leaders de Hamas obtiennent le visa pour l’Algérie en quelques heures seulement. Dans d’autres pays arabes, la procédure dure plus de deux mois», a-t-il ajouté.

A propos du soutien algérien à la résistance palestinienne, il a appelé les Algériens à venir en aide à leurs frères à Gaza, interpellant par là-même les autorités algériennes à intervenir auprès de leurs homologues à Ram Allah à ce que les aides soient divisées équitablement entre Gaza et la Cisjordanie.

Il a fait savoir avoir demandé de construire un hôpital au nom du président algérien, Abdelaziz Bouteflika.

La résistance est plus forte qu’en 2014

Il a en outre exprimé un optimisme quant à la capacité des factions de la résistance à Gaza de riposter à n’importe quelle agression sioniste.

«La résistance est relativement en progression par rapport au passé. Elle est meilleure si on la compare aux capacités de la faction Al Kassam lors de l’agression de 2014. Que l’occupation le sache bien. Ce qui devrait pousser à réfléchir aussi longtemps avant de planifier toute attaque militaire contre Gaza », a-t-il estimé. «Le problème ne réside pas dans la préparation pour la résistance mais dans le soutien du peuple, dont Gaza demeure le bastion de la résistance.  Il n'y a point de préoccupation quant à un éventuel complot réussi », a-t-il dit. 

Abu Zahri : «Si nous étions des terroristes, nous ne serions pas accueillis chaleureusement en Algérie»

Abu Zahri a qualifié d’  "isolés" les propos tenus par l’ambassadeur saoudien à Alger qui a qualifié Hamas d’organisation terroriste. Pour lui, ces propos tenus en Algérie auraient pour effet d’accuser «les Algériens qui portent la bannière de la résistance».

Il a ainsi exprimé son insatisfaction vis-à-vis de la position diplomatique saoudienne. «Ces propos culpabilisent la résistance et acquittent l’occupation», a-t-il soutenu, estimant que « Les Palestiniens sont terroristes, les Algériens le sont forcément».

«De tels propos ne doivent pas être dits en Algérie, car ils criminalisent l’Algérie également», a-t-il insisté, avant d’ajouter: «Si nous étions des terroristes, nous ne serions pas ici en Algérie. C’est notre réplique à ceux qui nous accusent. Hamas souhaite bâtir de fortes relations avec l’Arabie saoudite».

  • print