La frontière algéro-mauritanienne déclarée zone militaire interdite aux civils

date 2017/07/16 views 1000 comments 0
author-picture

icon-writer Abderrazak. B. / version française: Moussa. K.

Face à la forte activité des trafiquants de drogue, les autorités mauritaniennes ont déclaré leur tracé frontalier avec l’Algérie une zone militaire interdite aux civils.

«Le ministère de la Défense nationale porte à la connaissance de l’ensemble de la population, et en particulier celle résidant ou visitant le nord de la Mauritanie, que la zone définie ci-après est une zone militaire: quadrilatère compris entre Cheggat au nord-est, Ain Ben Tili, au nord-ouest, Dhar Tichitt au sud-ouest et Lemreyya au sud», a indiqué le ministère mauritanien de la Défense dans un communiqué.

«Toute personne circulant ou transitant dans cette zone sera traitée comme cible militaire», a souligné la même source avant de préciser qu’ «il est impossible pour l’armée de distinguer les paisibles citoyens des trafiquants…».

Selon les médias mauritaniens, un accrochage a eu lieu entre les forces de l’armée et des trafiquants de drogue armés dans ces régions.

  • print