Résolution de la crise libyenne: L’initiative française vise à exclure le rôle de l’Union africaine (UA)

date 2017/08/02 views 424 comments 0
author-picture

icon-writer Sofiane. A. / version française: Moussa. K.

Le magazine Jeune Afrique a évoqué l’initiative française ayant permis une rencontre à Paris entre le président du Conseil présidentiel libyen, Fayez Al-Sarraj et le chef de l’armée, le maréchal Khalifa Haftar.

Ainsi, le président français Emmanuel Macron semble vouloir exclure tout rôle de l’Union africaine (UA) en Libye.

L’Algérie est l’un des pays qui appuie le rôle de l’UA dans le règlement de la crise libyenne. Une approche que partagent beaucoup de pays africains.

Jeune Afrique citant de sources diplomatiques africaines a indiqué que la France avait isolé l’Instance panafricaine et l’Italie en tant qu’une nation cruciale vu les considérations historiques.

En effet, son ministre des Affaires étrangères, Angelino Alfano et des médias du pays ont lancé une campagne contre l’initiative "macronienne". 

Selon des observateurs, l’initiative française intervient dans la mesure où la France se sente coupable des événements ayant secoué et plongé la Libye dans le chaos. L’intervention militaire de l’Alliance atlantique contre le leader libyen, Mouammar Kadhafi a été parrainée par la France. 

Paris entend désormais faire de la Libye un camp pour les migrants clandestins en vue de les empêcher d’atteindre le vieux continent (Europe).

  • print