L’Algérie et la Grande Bretagne intensifient la coopération bilatérale judiciaire et juridique

date 2017/08/02 views 339 comments 0
author-picture

icon-writer Echoroukonline/H.K/version française : Rachel Hamdi

L’Algérie et la Grande Bretagne ont exprimé leur volonté de renforcer les concertations autour les questions juridiques, judiciaires, économiques et d’échanges commerciaux.

Le ministre d’Etat britannique pour le Moyen Orient et l’Afrique Alistair Burt,  a affirmé que sa rencontre avec le ministre de la Justice, Garde des Seaux Tayeb Louh s’est penchée sur les différentes réformes menées par l’Algérie dans le domaine de la magistrature.

Le ministre d’Etat britannique, accompagné de l’envoyé spécial de la première ministre britannique pour le partenariat avec l’Algérie, Lord Richard Risby,a qualifié les relations algéro-britanniques d’exemplaires et d’excellentes, a joutant que sa rencontre avec le ministre de la justice montre que la coopération entre les deux pays ne se limite pas aux seul aspects commercial et des affaires mais s’étend à d’autres domaines, mettant en avant la convergence de vues entre les deux parties sur de nombreuses  questions en matière judiciaire et juridique.

Le ministère des Affaires étrangères a considéré que cette visite «constitue une opportunité supplémentaire de consolider davantage le dialogue politique entre les deux pays par l'échange de vues sur les questions d'actualité régionale et internationale, d'intérêt commun».

M. Tayeb Louh a indiqué de son côté que ses entretiens avec le  responsable britannique ont permis de procéder à une évaluation globale  des relations de coopération bilatérale dans les domaines juridique et  judiciaire, rappelant à ce propos les accords conclus entre les deux pays  notamment dans les domaines commercial et pénal et en matière d'extradition  des criminels.

  • print