MAE: reprise des opérations de rapatriement des migrants africains

date 2017/08/02 views 486 comments 0
author-picture

icon-writer Abderrazak. B. / version française: Moussa. K.

Le ministère des Affaires étrangères a annoncé mardi la reprise des opérations de rapatriement des migrants nigériens et ce en coordination avec les autorités de leur pays.

"Dans l’objectif de mieux faire face au phénomène de l’immigration irrégulière et lutter contre les réseaux de la traite des personnes, les autorités algériennes ont décidé, en étroite coordination avec leurs homologues nigériennes, de la reprise, à compter du 1er août 2017, des opérations de rapatriement de ressortissants nigériens en situation irrégulière en Algérie", a indiqué le porte-parole du MAE, Benali Cherif dans un communiqué de presse.

Le communiqué a indiqué que les autorités veillaient à ce que ces opérations s’effectuent dans le cadre du respect des droits de l’homme et dans des conditions optimales de confort et de sécurité, et c’en associant  le Croissant-Rouge Algérien (CRA).

La présidente du Conseil national des droits de l’homme, Benzerrouki Fafa a affirmé, il y a quelques jours, que l’Algérie a procédé entre 2014 et 2016 au rapatriement de 6.000 enfants et 18.000 femmes. L’opération a coûté 80 milliards de centimes et le gouvernement est en train de mobiliser une somme supplémentaire de 40 milliards de centimes pour achever les opérations de rapatriement.

L’interlocutrice a affirmé également que le ministère de l’Intérieur algérien avait mis sur pied une commission regroupant des représentants de nombre de départements ministériels, du CRA et du Conseil national des droits de l’homme pour examiner le phénomène d’immigration clandestine et le crime organisé à l’origine de la déstabilisation de tout pays. 

Benzerrouki a ajouté que le département de Noureddine Bedoui avait mobilisé 50 groupes pour enquêter sur le trafic des êtres humains en Algérie.

  • print