Aissa aux Hadjis algériens : « Pas de luxe à la Mecque »

date 2017/08/07 views 769 comments 1
author-picture

icon-writer Asma Bahlouli/version française : Rachel Hamdi

Le ministre des Affaires Religieuses et des Wakfs, Mohamed Aissa a nié en bloc l’organisation de hadj de luxe à partir de l’Algérie, assurant que les pèlerins ne trouveront pas des hôtels luxueux à la Mecque.

Dans son allocution ,tenue en marge du premier vol pour la saison du Hadj,en présence du ministre de l’intérieur et des Collectivités locales et de l’Aménagement du Territoire,Noureddine Bedoui,le ministre de la santé, de la  population et de la réforme hospitalière, Mokhtar Hazbellaoui, le représentant du consul d’Arabie saoudite en Algérie et des représentants des ministères et des administrations concernés par  l’organisation du bon déroulement du pèlerinage, le premier responsable du secteur religieux a dévoilé que toutes les conditions pour la réussite du Hadj 2017 ont été mises en place .

«Il reste seulement à mieux maitriser l’opération et à avoir une meilleure interactivité avec les pèlerins et cela passe par la professionnalisation des agences de voyages ».

Un portail électronique a été mis en place en coordination avec l'Arabie saoudite pour permettre au hadji, depuis Alger, de s'informer de l'opération de réservation des chambres, du numéro de l'étage et de la chambre.

Le  ministre des affaires religieuses et des Wakfs a appelé les 260 pèlerins  à être des diplomates de l’Algérie en l’honorant  par un  « comportement civilisé et par la tolérance ».

  • print