Temmar : « Rien ne nous empêche de construire des grattes-ciels »

date 2017/09/02 views 1006 comments 0
author-picture

icon-writer Imane.A/version française : Rachel Hamdi

Le nouveau ministre de l’Habitat de l’Urbanisme et de la Ville,Abdelwahid Temmar n’a pas dissimulé sa colère à l’égard de certains entrepreneurs et a menacé de faire subir leurs ateliers à des sanctions en cas de lenteurs observées qui risqueront de retarder la livraison de certaines structures.

Lors d’une visite d’inspection sur le site du chantier où s’est produit un glissement de terrain, le 14 août dernier, au niveau de la cité La Concorde, dans la commune de Bir Mourad Raïs (Alger) et qui a coûté la vie à un enfant de 10 ans, M. Temmar a précisé que le ministère fera en sorte que de tels incidents ne se répètent plus à l’avenir à la faveur de la mise en œuvre de la nouvelle directive ministérielle qui obligera les sociétés de construction et les promoteurs à respecter les dispositions qu’elle prévoit.

S’agissant des mesures   coercitives, le premier responsable du secteur de l’Habitat a dévoilé  que son département s’attelait à la révision du barème des amendes imposées aux contrevenants. 

«L’amende imposée actuellement, s’estimant à 1.000 da  était insuffisante et devait être revue à la hausse en fonction du préjudice causé »,a-t-il martelé.

Le ministre a, par ailleurs, fait savoir que les directions de l’urbanisme, notamment dans les grandes villes, les services de l’Organisme national de contrôle technique de la construction (CTC), les services des collectivités locales et d’autres organismes concernés par les aspects techniques de la construction s’employaient à mettre en place une nouvelle réglementation tenant compte des conditions techniques et juridiques dans le domaine de la construction.

  • print