Bedoui: "La vigilance doit être de mise…"

date 2017/09/03 views 333 comments 0
author-picture

icon-writer Imène Aouimer / version française: Moussa. K.

Le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Noureddine Bedoui a indiqué que l’Algérie passait une conjoncture particulière marquée par des risques de sécurité, et ce en marge de son intervention après l’attentat terroriste qui a fait deux morts à Tiaret.

L’attentat qui a pris pour cible le siège de la sûreté de wilaya de Tiaret a provoqué la mort de deux policiers.

"Nous passons par une conjoncture particulière marquée par de enjeux sécuritaires", a déclaré  à la presse le ministre de l’Intérieur en marge de sa participation samedi à la célébration de l’Aïd El Adha au foyer pour orphelins de Mohamadia.

Le ministre fait bien entendu allusion à la situation d’insécurité qui prévaut à la frontière avec la Libye et le Mali.

Noureddine Bedoui a insisté à ce que l’ensemble des Algériens fassent "preuve d’une grande vigilance" et assistent "les différents corps de sécurité dans leurs missions en vue de préserver la sécurité et la stabilité de l’Algérie".

Accompagné de la ministre de la Solidarité nationale, Ghania Eddalia et du wali d’Alger, Abdelkader Zoukh, le ministre de l’Intérieur n’a pas manqué de saluer les " efforts consentis par les différents corps de sécurité, notamment les éléments de l'Armée nationale populaire (ANP) déployés aux frontières pour préserver la sécurité de l'Algérie".

Il convient de rappeler que la wilaya de Tiaret a été fortement secouée jeudi dernier par un attentat kamikaze perpétré par un terroriste muni d’une ceinture explosive, qui a pris pour cible le siège de sûreté de la wilaya. Le pire a été évité in extremis grâce à l’intervention de deux policiers dévoués, en l’occurrence Alouaoui Saâd et Tayeb Aissaoui, victimes de cet attentat, ayant empêché le sbire de s’introduire dans l’enceinte de l’édifice.

C’est dans une atmosphère lugubre qu’a eu lieu l’enterrement  des deux policiers au cimetière de Nadour auquel ont assisté le ministre Bedoui, le Dgsn Abdelghani Hamel, le Pdg de la Protection civile (PC), les autorités locales ainsi qu’une foule nombreuse de citoyens.

Par ailleurs, le représentant du gouvernement a affirmé la détermination de l’Etat d’éradiquer le phénomène du terrorisme, incitant par là même à œuvrer essentiellement en faveur de la préservation de la sécurité et de la stabilité qu’il qualifie d’éléments primordiaux pour le développement et la réalisation des différents programmes.

Pour sa part, le Directeur général de la Sûreté nationale, Abdelghani Hamel a loué le courage et la bravoure des deux policiers tués lors de cet attentat.

"Ce drame renforce la détermination des forces de Sûreté nationale à faire face à tous ceux qui veulent déstabiliser le pays", a-t-il dit, ajoutant que "ce n’est pas la première fois que les forces de Sûreté nationale font face à un tel attentat".

Pour le premier responsable de la Police: " cet attentat terroriste est un scénario connu sur lequel les forces de police s'entrainent, surtout dans le domaine de la lutte antiterroriste".

  • print