Ouyahia: "Bouteflika réplique à ceux qui appellent à l’application de l’article 102"

date 2017/09/10 views 1356 comments 0
author-picture

icon-writer Imène Aouimer / version française: Moussa. K.

Le secrétaire général du Rassemblement national démocratique (RND), Ahmed Ouyahia a tiré à boulets rouges sur ceux qui réclament l’application de l’article 102 de la Constitution, en les qualifiant de "politiques désoccupés".

Pour Ouyahia, l’apparition du président Bouteflika -qui avait présidé mercredi dernier une réunion du Conseil des ministres- est une belle riposte à ceux qui, à ses yeux, misent sur un effondrement financier du pays avant fin 2017.

Ce qui ne sera pas le cas, selon lui, car le gouvernement a procédé à la révision de la loi sur la monnaie et le crédit.

"Au plan politique, ceux qui appellent à l’application de l’article 102 sont des désœuvrés", a indiqué samedi Ouyahia lors d’une rencontre avec les cadres de son parti à Alger.

"Deuxièmement, ils font partie d’un réseau qui est au courant des difficultés financières auxquelles est confronté le pays. Selon eux, l’Algérie va s’effondrer financièrement avant la fin de l’année", a-t-il estimé.

Le désormais ancien directeur de cabinet de la présidence de la République a accusé implicitement ces derniers d’avoir tenté pêcher dans les eaux troubles et instrumentaliser la faible santé financière du pays.

"Hamdoulillah (Dieu merci), le problème d’argent est désormais derrière nous après l’amendement de la loi sur la monnaie et le crédit", s’est-il félicité, soutenant que la meilleure réponse du chef de l’Etat fut son apparition lors de la dernière réunion du Conseil des ministres.

"Le Président se porte bien et exerce ses fonctions", a-t-il tenu par ailleurs à rassurer les citoyens.

Pour ce qui est de l’éviction de l’ancien ministre de l’Industrie, Abdessalam Bouchouareb des instances de la 2e force politique du pays, Ouyahia dira: "Bouchouareb n’a ni démissionné ni limogé du RND. Il a tout simplement demandé dans une lettre à être déchargé de sa mission au sein du bureau national du parti, mais il restera toujours un militant du RND".

Quant aux préparatifs en prévision des élections locales du 23 novembre prochain, le chef de file du RND a affirmé que sa formation était prête pour le rendez-vous électoral, insistant sur la confection des listes fin de la semaine en cours, ajoutant qu'elles  seront présentes dans toutes les communes et wilayas du pays.

Par ailleurs, il a soutenu que sa famille envisageait de réaliser de meilleurs résultats que ceux de 2012.

A cet effet, il a fait savoir qu’il mènerait lui-même la campagne électorale de son parti sans pour autant manquer à sa mission à la tête du Premier ministère.

  • print