Le MSP appelle à venir à la rescousse des musulmans rohingyas

date 2017/09/11 views 499 comments 2
author-picture

icon-writer Mohamed. L. / version française: Moussa. K.

Le Mouvement de la société pour la paix (MSP) a appelé dimanche "l’opinion publique algérienne à déployer davantage d’efforts en vue de faire connaître la question des musulmans rohingyas et intensifier les campagnes de soutien tant au plan médiatique que politique".

Le MSP lance appel aux "associations caritatives afin d’accélérer et de multiplier les campagnes de secours pour atténuer les souffrances des réfugiés ayant fui pour Bengladesh. Et ce dans le but d’exprimer la fraternité, le soutien et la solidarité du peuple algérien musulman à ses frères musulmans de la Birmanie", peut-on lire dans le communiqué du parti dont Echoroukonline est destinataire d’une copie.

"Le rôle du ministère des Affaires étrangères vis-à-vis des musulmans rohingyas demeure insignifiant et n’est pas à la hauteur de l’Algérie, de sa réputation et de son devoir à l’égard des musulmans. De ce fait, le Mouvement l’appelle à entreprendre une action diplomatique soutenue", a fait savoir le parti.

 "Le Mouvement suit avec beaucoup de peine et une profonde indignation les informations et les images relayées sur la souffrance des musulmans rohingyas dans la province d’Arakan suite au meurtre, à la torture et au déplacement des milliers de citoyens ayant fui leurs habitations pour Bengladesh", a indiqué le même document.

Le MSP a condamné "les crimes odieux dont sont victimes les musulmans de Birmanie", jugeant qu’il s’agit d’ "une discrimination religieuse haineuse, de crimes contre l’humanité dont les auteurs doivent être jugés et punis loin de la politique de deux poids deux mesures".

A ce propos, il a appelé "la communauté internationale en général, et le conseil de sécurité de particulier à intervenir vite et efficacement pour protéger les droits de cette minorité et sanctionner le gouvernement, son armée et ses milices".

Le président du parti a adressé, selon le même document, un  message au secrétaire général de l’ONU, aux présidents des Etats membres permanents du Conseil de sécurité, le secrétaire général de l’Organisation de la coopération islamique (OCA) et le Président turc, Erdogan…leur expliquant la question et leur demandant d’effectuer une intervention efficiente et décisive de sorte de mettre fin aux souffrances qu’endurent des musulmans rohingyas.

  • print