الثلاثاء 21 أوت 2018 م, الموافق لـ 10 ذو الحجة 1439 هـ آخر تحديث 21:49
الشروق العامة الشروق نيوز بنة تي في
إذاعة الشروق
Archives

Mohamed Aïssa, ministre des Affaires religieuses et des Wakfs

“Le terrorisme pratique la politique de la terre brûlée et fait tout pour déformer la Sunna du Prophète Mohamed (QSSSL)”, a déclaré lundi Mohamed Aïssa, ministre des Affaires religieuses et des Wakfs.

“Je m’incline devant les dizaines de milliers de musulmans qui sont tués à tort dans le pays de l’Islam pour défendre l’Islam et devant le sang des innocents versé quotidiennement par des extrémistes armés”, a indiqué le ministre des Affaires religieuses, en marge de sa participation à la 28e  conférence du Conseil supérieur des affaires islamiques tenue au Caire (Égypte) et placée sous le thème “L’Industrie du terrorisme, ses dangers et l’impératif d’y faire face”.

Lors de son allocution, le ministre a exposé “l’expérience algérienne dans la lutte antiterroriste et sa contribution dans la promotion de la culture de la paix, de la modération…”.

“Le terrorisme n’est pas un acte spontané et il n’existe aucune preuve ni un texte religieux qui fait référence à ce phénomène. C’est une fabrication qui a vu le jour dans un moment d’imprudence des érudits et des savants de la Nation (Oumma). Il commence avec une idée, puis un mœurs pour devenir un comportement destructeur…”, a-t-il estimé.

“L’Islam est la religion de la miséricorde, de la tolérance et de vivre sans peur”, a-t-il affirmé, ajoutant que “le terrorisme a retardé l’Algérie par rapport au reste des pays du monde”.

“L’Algérie d’aujourd’hui n’est plus celle d’avant”, s’est-il réjoui.

“Il nous appartient de féliciter la République d’Égypte, son peuple, et le ministre des Wakfs d’avoir organisé cette conférence et de rappeler la sunna de Omar Ibn El Khettab qui réunit les gens autour de lui pour examiner une question afin de se mettre d’accord sur la décision la plus pertinente”, a-t-il ajouté.

En relation

0 تعليق
  • الأحدث
  • الأقدم

لا يوجد أي تعليق, كن أول من يعلق!