السبت 28 مارس 2020 م, الموافق لـ 03 شعبان 1441 هـ آخر تحديث 08:38
الشروق العامة الشروق نيوز الشروق +
إذاعة الشروق
D.R

Le ministre de l’Industrie Ferhat Ait Ali a évoqué le retour de l’importation des véhicules de moins de 3 ans (d’occasion), mettant fin aux spéculations sur les prix des voitures d’occasion (de moins de trois ans).

Lors de son intervention au forum du quotidien El Moudjahid ce 18 Février, le premier responsable du secteur industriel a dévoilé que le gouvernement a autorisé à importer seront très proche du prix des véhicules neufs et que les citoyens algériens ne devraient pas s’attendre à des bas prix.

«Le citoyen doit savoir que la différence entre les prix des véhicules de moins de trois ans et ceux des voitures neuves n’est pas grande, notamment du fait de la valeur du dinar sur le marché parallèle, sans compter les droits de douane », a-t-il ajouté.

Selon lui, le nouveau cahier des charges, qui sera prêt dans deux mois, n’obligera pas «l’investisseur à s’associer à un partenaire national, mais lui imposera d’apporter le financement et le savoir-faire».

Les pouvoirs publics travailleront également afin de permettre aux opérateurs de l’industrie automobile existant en Algérie de «s’intégrer dans les clauses du nouveau cahier des charges».

«On ne peut considérer les opérateurs activant actuellement dans le domaine du montage comme étant des industriels, vu le faible niveau d’intégration nationale », a-t-il soutenu, appelant ces derniers à d’adhérer à cette nouvelle démarche.

Il a affirmé, dans ce cadre, que cette démarche permettra d’épargner des milliards en devise qui pourraient être exploités dans de réels projets industriels créateurs d’emploi.

Les travaux de la rencontre gouvernement-walis, placée sous le thème “Pour une Algérie nouvelle”, ont débuté dimanche à Alger, sous la présidence du Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune.

Rachel Hamdi

moins trois ans véhicules
600

0 تعليق
  • الأحدث
  • الأقدم

لا يوجد أي تعليق, كن أول من يعلق!

close
close