الإثنين 24 سبتمبر 2018 م, الموافق لـ 14 محرم 1440 هـ آخر تحديث 23:02
الشروق العامة الشروق نيوز بنة تي في
إذاعة الشروق
D.R

Phénomène de mendicité prend de l'ampleur

L’Algérie a exprimé officiellement son indignation suite aux rapports émanant de certaines organisations étrangères qui tentent d’écorner l’image du pays quant à son traitement des migrants africains.

Le  ministère de l’Intérieur compte 14.000 migrants africains (femmes/ enfants) exploités dans la mendicité  par une bande de criminels nigériens, indiquant que 56.000 migrants subsahariens sont condamnés pour des crimes et délits, dont 30.000 Maliens et 20.000 Nigériens.

” On a sauvé 14.000 femmes et enfants des mains de cette bande de criminels du Niger qui commençait à s’organiser sur le territoire national pour exploiter cette frange fragile dans la mendicité”, a indiqué à ce propos Hassan Kacimi, directeur d’études chargé de la migration au ministère de l’Intérieur.

Par ailleurs, Kacimi a affirmé que le président de la République, le Premier ministre et le ministre de l’Intérieur ont fait de ce dossier une “priorité nationale”, ajoutant que “nous y veillons pour que l’intégrité et la sécurité de notre pays ne soient pas menacées par n’importe quelle situation qui peut se poser à tout moment”.

Traduit par: Moussa. K.

https://goo.gl/W2rvSD
Algérie Hassan Kacimi Migrants africains

En relation

0 تعليق
  • الأحدث
  • الأقدم

لا يوجد أي تعليق, كن أول من يعلق!

close
close