السبت 15 ديسمبر 2018 م, الموافق لـ 07 ربيع الآخر 1440 هـ آخر تحديث 23:01
الشروق العامة الشروق نيوز بنة تي في
إذاعة الشروق

Anouar Malek, l’écrivain Algérien résidant en France, a révélé qu’il n’a plus aucune relation, ni de prêt ni de loin avec le journal électronique « Algérie Times » qu’il a lui-même fondé en juin dernier avec un autre Algérien spécialiste dans conception et la gestion des sites électroniques.  

  •  Ce dernier a procédé à la vente du site, après son succès éclatant d’attirer bon nombre d’observateurs et de lecteurs en Algérie et en dehors des frontières, à « des parties marocaines établies aux Etats-Unis d’Amérique qui sont en relation directe avec les services de renseignement marocains.
  • joint par nos soins, Anouar Malek a déclaré que son ex associé, le spécialiste Algérien qui a administré et géré le site “Algérie Times”, a changé les codes d’accès à l’administration  du site, et également la société qui abrite le site à l’étranger pour ne pas permettre au propriétaire initial du journal d’ y accéder et gérer ainsi la matière publiée  par les nouveaux gestionnaires du journal qui le domine actuellement. 
  • Notre interlocuteur a ajouté que le site est devenu marocain sur toute la ligne, et il est dirigé par des membres actifs du « Congres Marocain » qui est un l’ensemble d’un groupe de marocain aux USA qui sont connus pour leurs abnégations  et obéissance aveugle aux services secrets Marocains. Cette opération de « coup d’état » sur le site, vise vraisemblablement de mener une campagne de propagande contre le Polisario, et ceci après l’emprise totale « de ces pirates » sur le site qui ont exclu tous les algériens qui y travaillent. Anouar Malek n’a pas omit de relever que le site a déjà  entamé une campagne anti-Algérie, profitant ainsi de l’image du journal qui est connu pour être un organe Algérien géré par l’opposition Algérienne.
  • Toutefois, Anouar Malek a refusé de s’immiscer dans des conflits particuliers de rendement de compte contre l’Algérie y compris la soi-disant opposition Algérienne établie à l’étranger   siégeant en Suisse et Londres, tout en insistant qu’il refuse ce genre d’opposition qui mène au fait à nulle part.

En relation

0 تعليق
  • الأحدث
  • الأقدم

لا يوجد أي تعليق, كن أول من يعلق!

close
close