L’Algérie refuse d’accorder l’agrément à José Maria Ridao

date 2017/09/09 views 2091 comments 0
author-picture

icon-writer Allal. M. / version française: Moussa. K.

Les autorités algériennes ont refusé d’accorder l’agrément au diplomate espagnol José Maria Ridao, proposé pour occuper le poste de consul du Royaume d’Espagne à Alger.

Le site d’information Tout Sur l’Algérie (TSA), citant le journal espagnol El Pais, a indiqué vendredi que les autorités algériennes avaient refusé d’accorder un agrément à José Maria Ridao en tant que consul d’Espagne à Alger sans pour autant donner des précisions. 

Selon la Convention de Vienne sur les relations consulaires, les Etats et gouvernements n’ont pas l’obligation de justifier les refus.

D’après la même source, les raisons de ce refus seraient motivées par la ligne pro-marocaine défendue par le diplomate espagnol, son ouvrage consacré à l’écrivain Albert Camus  et son amitié avec l’écrivain Juan Goytisolo installé au Maroc depuis une vingtaine d’années. Celui-ci est décédé en juin dernier. 

Selon le journal El Pais, la décision algérienne a été motivée par le manque d’expérience de José Maria Ridao et son incapacité d’occuper ce poste sensible.

Selon toujours le quotidien espagnol, le ministère espagnol des affaires étrangères et de la coopération a exprimé sa compréhension et son respect à l’égard de la décision espagnole, indiquant qu’il proposera un autre responsable qui répond aux conditions requises pour occuper ledit poste.

  • print