50.000 tonnes de faïences et céramique espagnoles interdites d’entrée en Algérie

date 2017/10/11 views 1847 comments 1
author-picture

icon-writer Hassen Houicha / version française: Moussa. K.

L’interdiction d’entrée de la céramique, la faïence et la dalle de sol fabriquées en Espagne en Algérie a entrainé, depuis avril dernier, un manque à gagner aux usines ibériques estimé à 50 millions d’euros (500 milliards de centimes).

Selon le  journal espagnol "El Mundo", le bilan du commerce extérieur au niveau du port  de Castellon a fait état de la perte d’environ 50 millions d’euros par les sociétés espagnoles productrices et exportatrices de la céramique due à l’interdiction d’entrée de leurs produits en Algérie, indiquant que le recul des quantités exportées a atteint 94% depuis le 1er avril 2017.

Selon la même source, les produits exportés en Algérie de janvier à août 2017 se sont établis à 137.000 tonnes, soit une baisse de 25% par rapport à la même période de l’an dernier. En d’autres termes, ces entreprises n’auraient exporté que 50.000 tonnes, dont le recul est estimé en avril à 94%, date à laquelle ces produits étaient soumis à la licence d’importation.

La même source a fait savoir également que des démarches étaient entreprises dans le but de mettre un terme aux restrictions algériennes sur les importations de la céramique, la faïence et la dalle de sol espagnoles, précisant que ces démarches se font bilatéralement entre Alger et Madrid ainsi qu’à travers les pressions qu’exercerait l’Union européenne dans ce sens sur l’Algérie.

D’après un responsable de Valence, l’Espagne ne veut pas d’un affrontement avec l’Algérie au sujet de ces interdictions, mais elle aspire simplement à trouver une solution à cette question.

  • print