Benghebrit: «Le digital nous oblige à étudier la compréhension de l’écrit de l’élève»

date 2018/01/31 views 1020 comments 0
author-picture

icon-writer Hamou Oudjana / version française: Rachel Hamdi

La ministre de l’Education Nationale,Nouria Benghebrit a révélé,mardi,que les applications électroniques dangereuses ont obligé ses services à étudier les compétences liées à la compréhension de l’écrit des élèves,au moment où nos jeunes s’influencent par tout ce qui est digital.

Intervenant en ouverture de la conférence nationale sur les alternatives pédagogiques et didactiques pour la compréhension de l’écrit,tenue dans la wilaya de Ghardaïa,la première dame du secteur éducatif a affirmé que les résultats des évaluations des élèves ont révélé des compétences insuffisantes,notamment dans la compréhension de l’écrit.

Mme Benghebrit qui a tiré la sonnette d’alarme,a notamment fait savoir que l’absence de la compréhension de l’écrit a un impact dangereux sur le devenir des nations dans un monde de plus en plus digitalisé.

La ministre a notamment annoncé la mise en œuvre d’un programme de formation qualificatif visant à accompagner les enseignants.Un système,selon elle, efficace qui passe par les trois instruments de travail présentés durant cette conférence,en l’occurrence le référentiel général sur les compétences liées à la compréhension de l’écrit,un lexique avec des concepts opératoires précis et un chronogramme sur la mise en œuvre de ce dispositif qui constitue une feuille de route de cette conférence.

Les travaux de la conférence nationale thématique sur les alternatives pédagogiques et didactiques enregistrent la participation de quelque 400 experts, chercheurs et cadres actifs dans des projets et des programmes de l’éducation.

Cette conférence sert de cadre aux participants pour un partage d’idées et d’expériences et surtout l'exploration de moyens adéquats pour élaborer une stratégie pour la maitrise de la compréhension de l’écrit.

  • print