Ponctions sur les salaires des grévistes : Benghebrit sévit

date 2018/02/01 views 1083 comments 0
author-picture

icon-writer Nachida Kouadri / version française: Rachel Hamdi

Alors que la grève convoquée mardi par le Conseil National autonome du personnel enseignant du secteur ternaire (CNAPEST)a enregistré un taux de suivi mitigé à travers le territoire, le ministère de l’Education nationale passe à l’action et mets en œuvre ses menaces de prélever des salaires des enseignants grévistes.

En effet,le secrétaire général du ministère avait adressé un message aux directions des wilayas les instruisant de sévir contre les grévistes commençant par les recenser,établir une liste détaillée,retrait sur salaire sur les jours de grèves ainsi les licencier puis les remplacer par des enseignants contractuels.

Sur ce,la justice a qualifié la grève d’illégale,alors qu'un huissier de justice s'est déplacé,au siège du syndicat pour la notification de la décision de justice qualifiant la grève d'illégale et exigeant son arrêt immédiat.

«La grève lancée par le CNAPESTE n'a pas été largement suivie par les enseignants.Le taux de suivi de ce mouvement de protestation n’a pas dépassé les 5,8 % à travers le territoire national»,a déclaré,le responsable de la communication du ministère,Abdelkrim Kadourli.

Le mot d’ordre lancé pour réclamer deux revendications principales: «Le respect des engagements contenus dans les procès-verbaux signés par le syndicat et la tutelle au niveau national et de wilaya» et «L’annulation des mesures de retrait sur salaire des jours de grève».

  • print