الأربعاء 16 أكتوبر 2019 م, الموافق لـ 16 صفر 1441 هـ آخر تحديث 00:10
الشروق العامة الشروق نيوز الشروق +
إذاعة الشروق
Echoroukonline

Mohamed Djemiai placé derrière les barreaux

Le secrétaire général du FLN, Mohamed Djemiai a rejoint jeudi Djamel Ould Abbès  à la prison de El Harrach.

Du coup, les leaders du parti se préparent d’ores et déjà pour élire un nouveau secrétaire général étant les deux suscités sont placés en détention provisoire dans des affaires de corruption et de destruction de documents officiels.

Vingt-quatre heures après le placement de Djemiai en détention provisoire à l’établissement pénitencier d’El Harrach par le juge instructeur près le tribunal de Sidi M’hamed, la direction du parti prépare la convocation d’une réunion du CC pour élire une autre personnalité à la tête du secrétariat général du vieux parti.

Au vu des événements qui s’accélèrent et les nombreuses voix qui ne cessent de plaider pour son placement au musée, le FLN semble jouer sa survie quoique ses militants tiennent à ce qu’il soit toujours au devant de la scène politique.

De l’avis du membre du CC, Houssam Farah, “le FLN jouera un rôle important lors des prochaines présidentielles. Il tiendra une session extraordinaire du CC pour trancher la participation au scrutin ou pas, soit en présentant un candidat ou en soutenant un candidat nationaliste”.

“Le FLN n’est pas un groupe de personne mais un esprit qui habite des centaines de milliers de militants intègres. L’assainissement du parti ne fait que réconforter ses rangs davantage”, a-t-il estimé.

En revanche, le sénateur Abdelwahab Benzaïm a plaidé quant à lui en faveur du changement d’appellation du FLN lors du prochain congrès, et ce après la mise en détention de ses secrétaires généraux.

“Le FLN est lié à un système de gouvernance qui date de 1954. Les secousses qui ébranlent le système auront des répercussions directes sur le parti”, a soutenu Benzaïm qui a appelé à la tenue “de la réunion du CC dans dix jours au plus tard”.

Asma Bahlouli / Traduit par: Moussa. K.

FLN Mohamed Djemiai Prison de El Harrach

En relation

600

1 تعليق
  • الأحدث
  • الأقدم
  • Moudjahid mécontent

    le FLN est un patrimoine national précieux propriété exclusive de tout le peuple algérien sans exception et ce dernier appelle sans cesse à recouvrer ces droits historiques spoliés sur ses acquits après 1962 sans son consontement et qui demande à ce que le FLN soit reversé au dossier du patrimoine national commun et sacré de la révolution de novembre 1954 et son nom et sigle ne devront plus servir de monture aux voleurs et aux destructeurs de la nation, c’en est assez!1

close
close