الأحد 17 جانفي 2021 م, الموافق لـ 03 جمادى الآخرة 1442 هـ
الشروق العامة الشروق نيوز
إذاعة الشروق
Dr

L’Algérie fait l’objet d’un flot ininterrompu d’agressions verbales qui nous parviennent de France”, a affirmé, lundi à Alger, le ministre de la Communication, porte-parole du Gouvernement, Ammar Belhimer, suite à la résolution du Parlement européen (PE) sur la situation des droits de l’Homme en Algérie.

“Ces agressions empruntent plusieurs canaux : le Parlement européen, les ONG et leurs rares relais médiatiques et politiques locaux ainsi que les réseaux sociaux et leurs +influenceurs+ parisiens”, a-t-il précisé dans une déclaration à l’APS.

Pour le ministre “ce n’est pas la première fois que des lobbies évoluant au sein du Parlement européen tentent vainement d’épingler l’Algérie sur le registre des droits humains et des libertés individuelles, en pondant des résolutions similaires qui, au fil du temps, deviennent ennuyeuses et provoquent un sentiment de +déjà vu+”.

Il a déclaré, à ce sujet: “c’est devenu presque un marronnier qui se répète chaque fin d’année.

Il a rappelé, dans ce cadre, la résolution de même nature adoptée par le PE l’année passée, affirmant à ce propos, “qu’en novembre 2019, alors que l’Algérie affairée à réussir ses élections présidentielles pour sortir de l’impasse imposée par l’ancien régime, fait l’objet de critiques acerbes et à tort, de la part de parlementaires européens, censés représentés leur peuples au lieu de jouer aux mercenaires”.

“L’Algérie vient de se voir de nouveau citée, jeudi 19 novembre 2020, dans un parchemin frappé du sceau de +l’urgence+.

Le document en question dresse un tableau des plus sombres de la situation des libertés et droits de l’Homme dans le pays”, a encore indiqué le Porte-parole du Gouvernement.

Il a ainsi réitéré la réaction du Ministère des Affaires étrangères à ce sujet, dans le passage où il affirmait que “le PE a cru devoir adopter, selon une procédure dite +d’urgence+ pour le moins douteuse, une nouvelle résolution sur la situation en Algérie dont le contenu outrancier se résume à un chapelet d’injures et d’avanies à l’endroit du peuple algérien, de ses institutions et de l’Etat algérien”.

Des attaques haineuses tous azimuts

Des ONG et des médias participent aux attaques contre l’Algérie Le ministre a soutenu, à cet égard, que “les ONG et leurs relais médiatiques et politiques locaux ne sont pas en reste de ces agressions”.

“Entre +silence+ et +à-plat-centrisme+, comme fort opportunément rappelé par la +une+ d’un quotidien, l’immaturité des groupuscules laïco-démocrates, ultra-minoritaires dans le corps social et arrimés au sacro-saint logiciel atlantiste transitionnel et constituant, ne laisse planer aucun doute sur leur amateurisme politique, même s’ils font grand bruit dans les médias étrangers”,a-t-il estimé.

Ces groupuscules, a-t-il poursuivi, “sont encore en attente de la promesse de l’ancien président français de Nicolas Sakozy : +L’Algérie dans un an, l’Iran dans 3 ans+”.

Selon le porte-parole du gouvernement, “le propos est tiré d’une conversation qui a eu lieu entre le président français Nicolas Sarkozy et le président du Conseil de transition de la Libye en septembre 2011, à l’occasion de la visite de ce dernier en France”.

“S’adressant à son hôte, il lui déclara : + patientez et vous verrez ce qui va se passer en Algérie dans un an et l’Iran dans trois+”, a-t-il ajouté.

Belhimer a expliqué, à ce titre, que “la remise de notre pays sous tutelle ou protectorat français est souvent associée à la disparition de la génération de Novembre comme si elle n’était qu’une brève parenthèse (qui va vite se fermer) de notre histoire contemporaine”.

Selon M. Belhimer, “il est également évident que si l’Algérie avait renié une partie de sa souveraineté, acquise grâce à un lourd tribut, en acceptant de devenir la décharge, notamment des voitures diesel européennes, devenues une menace pour l’homme européen et son environnement, car +trop polluantes+, de telles résolutions n’auraient jamais vu le jour”.

En relation

600

0 تعليق
  • الأحدث
  • الأقدم

لا يوجد أي تعليق, كن أول من يعلق!

close
close