الثلاثاء 31 مارس 2020 م, الموافق لـ 06 شعبان 1441 هـ آخر تحديث 19:50
الشروق العامة الشروق نيوز الشروق +
إذاعة الشروق
D.R

Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid a défendu ,jeudi, le choix fait par le comité scientifique de suivi de la propagation du coronavirus d’utiliser la chloroquine pour traiter des malades affectés par ce virus, estimant que l’Algérie «n’a pas d’autres choix».

«Nous ne sommes pas dans l’erreur», a-t-il déclaré à la presse en marge d’une vidéo conférence avec un expert du ministère chinois de la santé.

Selon Pr Benbouzid, l’approche thérapeutique adoptée par l’Algérie «a été validée par le comité scientifique» créé par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune.

«Le choix de cet antipaludique pour soigner les malades atteints du Covid-19 s’est fait au regard des expériences menées dans d’autres pays qui ont un système de santé de qualité», a-t-il expliqué, citant, à ce titre, le cas de la Chine qui «semble avoir réussi à contenir l’épidémie».

Benbouzid Chloroquine coronavirus

En relation

600

0 تعليق
  • الأحدث
  • الأقدم

لا يوجد أي تعليق, كن أول من يعلق!

close
close