الأربعاء 19 فيفري 2020 م, الموافق لـ 24 جمادى الآخرة 1441 هـ آخر تحديث 22:20
الشروق العامة الشروق نيوز الشروق +
إذاعة الشروق
Echoroukonline

Abdelkader Bengrina, candidat à la présidentielle

Le candidat à la présidentielle du 12 décembre prochain, Abdelkader Bengrina a accusé certains candidat d’avoir copié son programme électoral et volé ses idées.

«C’est bizarre, nous avons dit nous allons baisser le prix de la semoule et réduire à la baisse l’impôt sur le revenu global (IRG), puis nous avons entendu certains candidats répéter nos propos…Il n’y a que le congé maternité, que j’ai proposé, qu’ils n’ont pas copié», a pointé du doigt le président du Mouvement El Bina.

Abdelkader Bengrina a indiqué que son programme était riche et que sa présentation à l’élite nationale avait permis de soulever plusieurs remarques à ajouter, précisant que l’Algérie d’avant le 22 février n’est plus celle de l’après 22 février.

Par ailleurs, il a souligné qu’il existait une autre légitimité, à savoir la légitimité du peuple et celle du Hirak du 22 février, appelant par là même à la libération du moudjahid Lakhdar Bouragaâ.

Bengrina est revenu à l’occasion sur la tragédie nationale des années 1990, le projet de la réconciliation et du dialogue, soutenant que Cheikh Mahfoud Nahnah était le premier à avoir appelé au dialogue avec les terroristes et prôné la réconciliation nationale.

En outre, il s’est engagé de mener une guerre sans merci contre la corruption sous toutes ses formes,  financière et politique comme le réclame le Hirak depuis le 22 février dernier, avouant que « je ne peux pas récupérer l’argent volé, mais je me battrais contre la corruption là où elle se manifeste».

Bengrina Hirak Présidentielle

En relation

600

1 تعليق
  • الأحدث
  • الأقدم
  • NN

    peti lievre a commence son rol determine pravo

close
close