الإثنين 20 أوت 2018 م, الموافق لـ 09 ذو الحجة 1439 هـ آخر تحديث 23:17
الشروق العامة الشروق نيوز بنة تي في
إذاعة الشروق
D.R

Djamila Bouhired (à droite), Djamel Ould Abbès (à gauche)

La moudjahida Djamila Bouhired a démenti, mardi, les propos du secrétaire général du FLN, Djamel Ould Abbès selon lesquels il aurait été condamné à mort par l’administration coloniale.

“En Algérie, il y a des gens qui n’ont pas fait la guerre et prétendent avoir été condamnés à mort pendant l’occupation française”, a déclaré Bouhired lors d’un entretien accordé à un quotidien algérien édité à Oran, en faisant allusion au patron du FLN.

Force est de rappeler que depuis sa nomination à la tête du secrétariat général du vieux parti, Ould Abbès n’a de cesse de répéter avoir fait l’objet d’une condamnation à mort par l’armée coloniale française.

Face à de multiples témoignages ayant remis en cause ses propos, dont un ancien moudjahid a dit qu’ “il ne lui (Ould Abbès) a pas connu de passé révolutionnaire ni avant ni pendant la guerre de Libération nationale”, le chef de file du FLN a tenu à se défendre en montrant devant la presse un document présenté comme étant une copie du jugement portant sa condamnation par l’administration coloniale.

g

 

En relation

1 تعليق
  • الأحدث
  • الأقدم
  • IBNOU ZIRI

    Parjure ! il doit étre débarqué sans hésitation ni murmure.