الثلاثاء 22 أكتوبر 2019 م, الموافق لـ 22 صفر 1441 هـ آخر تحديث 18:05
الشروق العامة الشروق نيوز الشروق +
إذاعة الشروق
D.R

Dans une lettre de précisions publiée avec son accord par ses avocats, le moudjahid Lakhdar Bouregaa, 86 ans, emprisonné depuis le 30 juin dernier, sort de son mutisme et s’exprime pour la première fois.

Le moudjahid commence sa lettre par rappeler qu’il avait reçu trois distinctions de la part de l’institution militaire : deux fois par l’Académie interarmes de Cherchell et une fois par le commandement de la Région militaire. « Je garde encore les photos et les distinctions chez moi», écrit-il.

 Il insiste sur le fait qu’il ne cherchait en aucun cas à nuire “à l’institution de l’armée nationale populaire en tant que corps constitué assumant ses missions et prérogatives constitutionnelles et que son intention était de mettre en garde contre la répétition des erreurs du passé.

Le moudjahid affirme avoir éprouvé une « grande fierté » de voir l’Armée nationale populaire (ANP) prendre position en faveur des revendications du mouvement populaire pacifique, « méritant ainsi son nom d’Armée nationale populaire ».

Lakhdar Bouregâa souligne qu’il a toujours conseillé aux jeunes et aux dynamiques du mouvement citoyen d’éviter d’entrer en confrontation avec l’ANP et les forces de sécurité, « en partant de ma conviction que ces institutions protègent l’Etat et l’unité nationale ».

«S’agissant de mes déclarations sur la fondation de l’armée de l’Etat algérien indépendant, elles sont un témoignage historique documenté dans mes mémoires publiées depuis plusieurs décennies. Elles ne concernent en aucun cas la troisième génération des enfants de l’indépendance qui composent l’écrasante majorité des éléments de l’armée nationale populaire aujourd’hui. Il n’était nullement de mes intentions de nuire à l’institution de l’armée nationale populaire en tant que corps constitué assumant ses missions et prérogatives constitutionnelles. Mon intention était uniquement d’attirer l’attention et de mettre en garde contre le risque de tomber dans les mêmes erreurs du passé »,a-t-il dévoilé

Rachel Hamdi

ANP Bouragaâ

En relation

600

0 تعليق
  • الأحدث
  • الأقدم

لا يوجد أي تعليق, كن أول من يعلق!

close
close