الخميس 22 أوت 2019 م, الموافق لـ 21 ذو الحجة 1440 هـ آخر تحديث 22:38
الشروق العامة الشروق نيوز الشروق +
إذاعة الشروق
D.R

La Cour suprême ordonne le réexamen des affaires Sonatrach et Khalifa

La Cour suprême a ordonné le réexamen des affaires Sonatrach et Khalifa, dans le cadre de la poursuite des enquêtes sur les affaires de corruption et des poursuites judiciaires engagées par la justice depuis fin mai 2019, a-t-on appris mercredi auprès de cette Cou

Des jugements définitifs avaient été rendus dans l’affaire Sonatrach 1, examinée par le Tribunal criminel d’Alger et dans l’affaire Khalifa, examinée par la Chambre d’accusation près la Cour de Blida.

Khelil est poursuivi pour «infraction à la loi sur les capitaux» et «signature  de deux contrats en infraction de la loi avec des partenaires étrangers».

Les verdicts pour les deux affaires en questions ont été prononcés par le tribunal criminel d’Alger pour l’affaire Sonatrach et le tribunal criminel de Blida pour l’affaire de Khalifa Bank.

Pour rappel, le tribunal criminel d’Alger a prononcé en 2016 un verdict de six ans de prison ferme et une amende d’un million de dinars à l’encontre du principal accusé dans l’affaire de la Sonatrach à savoir Mohamed Reda Djaafer Al Smaïl, PDG de la société algero-allemande, Ferwerk Contel ainsi.

Une peine d’emprisonnement ferme de six (6) ans assortie d’une amende de deux (2) millions de DA avait été également prononcée contre Meziane Mohamed Reda, fils de l’ex PDG de Sonatrach.

Meziane Mohamed, l’ex-PDG de Sonatrach, avait, quant à lui, été condamné à une peine de cinq (5) ans avec sursis assortie de deux (2) millions DA d’amende.

Concernant l’affaire de l’homme d’affaires Abdelmoumène Khelifa, le Tribunal criminel de de la Cour de Blida, avait prononcé, le 23 juin 2015, des peines d’emprisonnement allant de 18 ans fermes à 1 ans avec sursis à l’encontre de 18 prévenus impliqués dans l’affaire Khalifa, tandis que 53 autres avaient bénéficié de l’acquittement.

L’ex PDG du groupe Khalifa, Abdelmoumène Khelifa, avait été condamné à 18 ans de réclusion ferme, assortie d’une amende de 1 million de DA et de la confiscation de l’ensemble de ses biens. Par ailleurs, il a bénéficié de l’acquittement pour le chef d’accusation “d’abus d`influence”.

Rachel Hamdi

justice Khalifa Khelil

En relation

600

0 تعليق
  • الأحدث
  • الأقدم

لا يوجد أي تعليق, كن أول من يعلق!

close
close