الجمعة 21 سبتمبر 2018 م, الموافق لـ 11 محرم 1440 هـ آخر تحديث 08:27
الشروق العامة الشروق نيوز بنة تي في
إذاعة الشروق
D.R

Ils se dressent contre l'islamophobie

Une semaine à peine après la publication dans le journal français “Le Parisien” d’un manifeste qui s’attaque honteusement  à l’Islam et à la communauté musulmane établie en France, voici venir en réaction une requête (contre-attaque) signée par des centaines d’historiens, d’intellectuels et d’artistes, y compris des personnalités juives.

Intitulé “Combattre le racisme, l’antisémitisme…. et l’islamophobie”, ce texte collectif publié dans un autre journal hexagonal, en l’occurrence “Mediapart”,  est signé par un nombre considérable de personnalités – toutes confessions confondues- (juive, chrétienne, musulmane) et –toutes nationalités confondues- (française, arabe), dont le célèbre historien, Gilles Manceron, Alain et Philippe Cyroulnik d’origine juive.

“Alors que se développent dans toute l’Europe des propos, actes et agressions racistes, xénophobes et antisémites: Nous dénonçons, combattons l’antisémitisme, et tout acte criminel ou agression à ce titre (islamophobie), comme nous le ferions pour toutes les formes de racisme quelles qu’elles soient”, peut-on lire dans cette requête qui se veut une meilleure riposte au manifeste signé, voici une semaine, par des personnalités politiques et des écrivains, dont Nicolas Sarkozy et le romancier algérien, Boualem Sansal.

Pour les signataires, “se taire aujourd’hui, banaliser ces discours et ces agressions ouvre la porte demain aux pires drames que l’histoire récente ou plus ancienne a fait connaître: qu’il s’agisse du génocide perpétré par le nazisme, de celui des Tutsis, du génocide actuel des Rohingyas”.

Pour eux, “au moment où les agressions contre les Français d’origine maghrébine, africaine se développent, au moment où dans le débat politique générale, les propos stigmatisants contre les migrants et les exilés se multiplient, au moment où se libère une parole raciste, xénophobe et islamophobe décomplexée”, insistant sur le refus de “la notion de responsabilité collective, que cela concerne un peuple ou une communauté religieuse”.

Les auteurs de ce texte collectif ont réitéré leur refus de “l’amalgame entre les actes criminels odieux ou à caractère délirant de certains et les projets ouvertement racistes”, et dénoncé “un texte qui assimile tout musulman à un intégriste en puissance”, rappelant par là-même que “les premières victimes de Daesh et de ses sbires sont d’abord les populations des pays arabes ou africains et des musulmans”.

Traduit par: Moussa. K.

https://goo.gl/djWypk
Islamophobie Sansal Sarkozy

En relation

  • Djamel Allam s’en va à l’âge de 71 ans

    Le chanteur d’expression kabyle, Djamel Allam a tiré sa révérence samedi après-midi dans un hôpital parisien des suites d’une longue maladie. Le défunt a suivi…

    • 158 inlt
    • 0
0 تعليق
  • الأحدث
  • الأقدم

لا يوجد أي تعليق, كن أول من يعلق!

close
close