الأربعاء 19 فيفري 2020 م, الموافق لـ 24 جمادى الآخرة 1441 هـ آخر تحديث 22:20
الشروق العامة الشروق نيوز الشروق +
إذاعة الشروق
D.R

Sabri Boukadoum et Jean-Yves Le Drian

Évoquant la question de circulation des personnes entre l’Algérie et la France , le ministre des Affaires étrangères Sabri Boukadoum a fait savoir à son homologue Jean-Yves Le Drian que ce dossier doit être traité du côté français avec «davantage de souplesse».

Dans une déclaration à la presse à l’issue de ses entretiens avec le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian – en visite de travail en Algérie-, le chef de la diplomatie algérienne a révélé que «les deux parties avaient évoqué le dossier de la mobilité de personnes entre les deux pays», soutenant, à ce propos, la nécessité « de gérer ce dossier avec davantage de souplesse et de flexibilité, et d’une façon qui soit à la hauteur du niveau des relations unissant l’Algérie et la France».

Les entretiens avec Le Drian ont permis d’aborder «plusieurs dossiers intéressant les relations algéro-françaises dans divers domaines, notamment les volets économique et politique», a indiqué Sabri Boukadoum, précisant que les deux parties avaient convenu de relancer «les différents mécanismes existants entre les deux pays».

Il a ajouté que «l’Algérie et la France ont décidé de relancer le Comité mixte économique franco-algérien (COMEFA) ainsi que le Comité intergouvernemental de haut niveau franco-algérien (CIHN), coprésidé par les Premier ministres des deux pays, et de poursuivre le dialogue stratégique et les concertations politiques au niveau des ministères des Affaires étrangères des deux pays».

Au volet économique, il a été question, selon Boukadoum, des investissements français en Algérie, ajoutant avoir perçu «une grande disposition chez Le Drian en vue d’encourager les hommes d’affaires français à regarder l’Algérie avec plus de flexibilité et d’audace».

Force est de rappeler que les autorités françaises avaient considérablement réduit le nombre de visas délivrés aux citoyens algériens, notamment durant ces derniers mois.

Jean-Yves Le Drian Mobilité des personnes Sabri Boukadoum

En relation

600

0 تعليق
  • الأحدث
  • الأقدم

لا يوجد أي تعليق, كن أول من يعلق!

close
close