الجمعة 14 أوت 2020 م, الموافق لـ 24 ذو الحجة 1441 هـ آخر تحديث 17:19
الشروق العامة الشروق نيوز
إذاعة الشروق
D.R

Face à une flambée spectaculaire des nouveaux cas de Coronavirus, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a haussé le ton et exhorté, ce vendredi, les pays touchés par la pandémie à « se réveiller » et à « engager le combat », car « les chiffres ne mentent pas ».

« Il est vraiment temps que les pays regardent les chiffres. S’il vous plaît, n’ignorez pas ce que vous disent les chiffres », a déclaré lors d’une conférence de presse le responsable des urgences sanitaires à l’OMS Michael Ryan, ajoutant que « les gens doivent se réveiller ».

« L’OMS comprend parfaitement qu’il y a de bonnes raisons pour les pays qui veulent remettre leurs économies sur les rails », a-t-il poursuivi. « Mais vous ne pouvez pas ignorer le problème non plus, il ne va pas disparaître comme par magie », a-t-il martelé. « Nous devons engager le combat maintenant. Nous devons stopper ce virus maintenant ».

“Choix difficiles”

« Les pays sont face à des choix difficiles » mais « doivent absolument briser les chaînes de transmission », y compris en adoptant des mesures de confinement « s’il n’y a pas d’alternative », a estimé Michael Ryan. La pandémie de Covid-19 continue de ralentir en Europe, mais elle flambe sur le continent américain.

Pour la première fois depuis le déclenchement de l’épidémie en Chine en décembre, l’Amérique latine a dépassé vendredi l’Europe en nombre de cas, avec plus de 2,7 millions de malades, même si le Vieux continent reste la région du monde la plus endeuillée avec près de 200 000 morts devant les États-Unis et le Canada (137 421) et l’Amérique latine (121 662).

Les sept derniers jours ont été les pires en termes de contaminations

Selon l’OMS, les sept derniers jours ont été les pires en termes de contaminations (plus de 160.000 cas quotidiens) depuis que l’épidémie de Covid-19 est partie de Chine fin 2019, et 60% de tous les cas recensés jusqu’à présent l’ont été au cours du mois écoulé.

Les États-Unis toujours le pays le plus touché

Les États-Unis ont enregistré vendredi 57.683 nouvelles infections dues au coronavirus, selon le comptage de l’université Johns Hopkins, qui fait référence, un niveau record depuis le début de la pandémie. Le pays a aussi recensé 728 nouveaux décès dus au Covid-19, selon la même source, portant le nombre total de morts à 129.405.

Les États-Unis sont de loin le pays le plus touché au monde par la maladie avec près de 2,8 millions de cas détectés. Le sud et l’ouest du territoire font face à une flambée de cas, qui « met tout le pays en danger » selon les termes d’Anthony Fauci, directeur de l’Institut américain des maladies infectieuses. Nombre d’Etats ont dû mettre le déconfinement en pause, voire faire machine arrière.

Mais le président Donald Trump, très critiqué pour sa gestion de la pandémie, n’a que très brièvement évoqué le sujet dans le discours qu’il a prononcé vendredi soir au Mont Rushmore à l’occasion d’une soirée de feux d’artifice en l’honneur du 4 juillet.

« Les États-Unis d’Amérique sont le pays le plus juste et le plus exceptionnel ayant jamais existé sur la Terre », a-t-il lancé devant une foule acquise à sa cause, qui scandait « Quatre ans de plus », et dans laquelle les masques étaient rares.

La pandémie a fait au moins 522.246 morts dans le monde

La pandémie a fait au moins 522.246 morts dans le monde depuis que la Chine a fait officiellement état de l’apparition de la maladie en décembre, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles vendredi à 19H00 GMT. Plus de 10.922.300 cas d’infection ont été diagnostiqués dans 196 pays et territoires.

Covid-19 États-Unis OMS

En relation

600

0 تعليق
  • الأحدث
  • الأقدم

لا يوجد أي تعليق, كن أول من يعلق!

close
close