الأحد 08 ديسمبر 2019 م, الموافق لـ 10 ربيع الآخر 1441 هـ آخر تحديث 23:02
الشروق العامة الشروق نيوز الشروق +
إذاعة الشروق
D.R

Le fabricant des Mercedes-Benz, Daimler, a annoncé vendredi la suppression d’au moins 10.000 emplois dans le monde d’ici 2022 pour financer la coûteuse transition électrique qui pèse sur l’ensemble du secteur automobile allemand, frappé par une vague de restructurations.

Le nombre de postes supprimés «sera a cinq chiffres» et concerneront les postes administratifs, a expliqué le directeur du personnel Wilfried Porth lors d’une conférence de presse téléphonique, trois jours après l’annonce de 9.500 suppressions de postes chez son concurrent Audi.

«L’industrie automobile est en plein bouleversement», a déclaré le directeur général de Volkswagen, Herbert Diess, dont la société cherche à se réinventer en tant que leader mondial des voitures à batterie.

« Personne ne survivra sous la forme dans laquelle il existe aujourd’hui », prédit Ralf Kalmbach au cabinet de conseil Bain & Co, qui conseille depuis près de 32 ans les constructeurs automobiles allemands.

En septembre, BMW avait annoncé 6000 postes en moins en Allemagne. Cette semaine, c’était au tour d’Audi de confirmer la diminution du nombre d’employés outre-Rhin à hauteur de 9500 suppressions. Il ne manquait au final que Mercedes, et c’est chose déjà faite : Daimler vient de confirmer 10 000 postes qui ne seront pas renouvelés d’ici 2022, avec un gain d’environ un milliard d’euros.

L’accord a été validé avec les syndicats, mais à la différence d’Audi et BMW, les 10 000 suppressions de postes chez Mercedes concernent le monde entier, où plus de 300 000 personnes sont employées par le géant à l’étoile. Cela représente une diminution d’environ 3 % des effectifs pour Mercedes, qui annonce que l’industrie automobile est “au milieu de la plus grande transformation de son histoire”.

Rachel Hamdi

Audi Daimler Mrrcedes

En relation

600

0 تعليق
  • الأحدث
  • الأقدم

لا يوجد أي تعليق, كن أول من يعلق!

close
close