السبت 19 أكتوبر 2019 م, الموافق لـ 19 صفر 1441 هـ آخر تحديث 19:16
الشروق العامة الشروق نيوز الشروق +
إذاعة الشروق

Le secrétaire général du Front de libération nationale (FLN), Mohamed Djemiai a demandé aux députés de son parti de destituer Moad Bouchareb, président de l’Assemblée populaire nationale (APN), tout en n’écartant pas le recours à la force pour le déloger des locaux rue Zighoud Youcef.
Le nouveau Sg du vieux parti a d’ailleurs traité le président de la Chambre basse du Parlement d’”insecte xylophage”, lui reprochant son entêtement d’y rester en poste en dépit des revendications du peuple quant à son départ.
En effet, Djemiai a menacé le successeur de Saïd Bouhadja de l’écarter de l’APN quitte à user de la force. “Je lui demande de maudire le malin et de partir et ne pas s’attacher à son poste au risque de mener le pays vers la dérive”, a-t-il indiqué, estimant que les différends ne bénéficient à personne, y compris au pays.
Pour lui, il est de l’intérêt du pays d’aller vers un dialogue sincère loin des intérêts personnels, soutenant qu’” il n’est plus le temps de lutte pour des postes car l’Algérie a aujourd’hui, plus que jamais, besoin de ses enfants”.
Par ailleurs, Djemiai a tiré à boulets rouges sur ce qu’il qualifie de “micro partis” qui appellent à exclure le FLN du dialogue devant aboutir à des consensus autour de l’élection présidentielle et de le mettre dans le musée.
“Ils oublient que nous sommes le plus grand parti du pays tant en organisation qu’en nombre de militants et de partisans”, a-t-il insisté.
Pour ce qui est des arrestations dont font l’objet certains politiques et d’hommes d’affaires, il dira sans ambages que “sa famille politique ne pourra que saluer la justice de son travail”, appelant par là même les députés de son parti à appuyer les instances compétentes dans ce processus.

FLN ادي موناكو نادين مورانو

En relation

600

0 تعليق
  • الأحدث
  • الأقدم

لا يوجد أي تعليق, كن أول من يعلق!

close
close