الثلاثاء 26 ماي 2020 م, الموافق لـ 03 شوال 1441 هـ آخر تحديث 13:27
الشروق العامة الشروق نيوز
إذاعة الشروق
Archives

L’Entreprise nationale de l’industrie électronique (ENIE) a annoncé, dimanche dans un communiqué, s’être lancée dans la conception et la fabrication d’insufflateurs artificiels et de respirateurs automatiques pour faire face aux déficits des hôpitaux en ces équipements entraînés par la propagation du Coronavirus.

Cette filiale du Groupe public Elec El-Djazaïr, relevant du ministère de l’Industrie et des Mines, a affirmé dans le même communiqué que «l’initiative intervient pour contrer le problème lié au manque de ces dispositifs dans les hôpitaux, ce qui entrave grandement le travail des professionnels de la santé dans l’accomplissement de leur devoir d’assistance aux malades souffrant de problèmes respiratoires».

«A cet effet, l’ENIE s’est engagée, ajoute la même source,  dans la conception d’un mécanisme d’insufflateur artificiel qui remplacera l’intervention manuelle d’assistance respiratoire à travers les moyens traditionnels».

«L’’insufflateur en question est une version extrêmement simplifiée des respirateurs artificiels classiques», a-t-on expliqué.

Selon la même source, «le prototype a été spécialement conçu, développé et configuré pour répondre aux besoins des patients dont les capacités respiratoires auraient été affectées des suites d’une infection virale ou autres maladies et qui nécessitent une assistance automatisée pour le maintien ou l’amélioration de la fonction respiratoire».

L’entreprise publique s’est également lancée dans des actions de solidarité après la publication, le 31 mars dernier, de la décision de la société Medtronic de la cession, à titre humanitaire, de ses droits d’auteurs sur l’invention du système de respiration médicale PB560, dans la fabrication des respirateurs automatiques dans le but de contribuer pour contenir cette pandémie.

coronavirus ENIE Respirateurs

En relation

600

0 تعليق
  • الأحدث
  • الأقدم

لا يوجد أي تعليق, كن أول من يعلق!

close
close