الثلاثاء 20 أكتوبر 2020 م, الموافق لـ 03 ربيع الأول 1442 هـ آخر تحديث 12:28
الشروق العامة الشروق نيوز
إذاعة الشروق
Dr

Sur fond de l’aggravation de la situation dans le Haut-Karabagh, le Président turc a appelé l’Arménie à mettre fin à «l’occupation» du territoire azerbaïdjanais. Il a également accusé le groupe de Minsk de l’OSCE d’être incapable de résoudre le problème dans la région.

Se prononçant ce 28 septembre à Istanbul, Recep Tayyip Erdogan a appelé l’Arménie à quitter les territoires contestés dans le Haut-Karabagh.

«Le temps est venu de mettre fin à l’occupation de l’Arménie, le temps de payer les factures. Sinon, l’Arménie continuera d’agir à sa guise. Elle doit quitter les terres occupées. Tout le monde sait que ce sont les terres de l’Azerbaïdjan», a déclaré Recep Tayyip Erdogan ce 28 septembre à Istanbul.

Il a également accusé le groupe de Minsk de l’OSCE d’être incapable de résoudre le problème du Haut-Karabagh.

 «Pendant 30 ans, ils n’ont pas pu résoudre ce problème. Et ils ont tout fait pour qu’il ne soit pas résolu. Maintenant, ils nous apprennent, et parfois ils menacent. Ils demandent: y a-t-il [au Haut-Karabakh, ndlr.] des militaires turcs? La Turquie y fournit-elle des armes? Ceux qui le demandent ont eux-mêmes envoyé des milliers de camions d’armes dans le nord de la Syrie», a déclaré Erdogan, faisant référence au soutien accordé par Washington aux milices kurdes que la Turquie considère comme terroristes.

La Turquie assure à l’Azerbaïdjan son «soutien total»

Le ministère turc des Affaires étrangères a condamné le 27 septembre les actions de l’Arménie envers l’Azerbaïdjan dans la région du Haut-Karabagh et s’est déclaré prêt à lui apporter son «soutien total» sous la forme souhaitée.

Escalade des tensions dans le Haut-Karabagh

Dimanche 27 septembre, de nouvelles tensions ont éclaté dans la République autoproclamée du Haut-Karabagh. Selon ses autorités, des agglomérations ainsi que la capitale Stepanakert ont été visées par des tirs d’artillerie qui ont fait des morts et des blessés parmi la population civile.

De son côté, la partie azerbaïdjanaise a déclaré avoir lancé une «contre-offensive» après que les forces armées arméniennes ont attaqué des localités.

Plus tard dans la journée, la loi martiale a été décrétée en Arménie ainsi que la mobilisation générale. L’Azerbaïdjan a également introduit la loi martiale dans certaines parties de son territoire.

En relation

600

0 تعليق
  • الأحدث
  • الأقدم

لا يوجد أي تعليق, كن أول من يعلق!

close
close