الأحد 28 فيفري 2021 م, الموافق لـ 16 رجب 1442 هـ
الشروق العامة الشروق نيوز
إذاعة الشروق
D.R

Le ministre de la Pêche Sid-Ahmed Ferroukhi a affirmé, dimanche, que la hausse vertigineuse des prix du poisson affiché à 1000 DA/ kg était un problème -qui se posait depuis plusieurs années- lié à des conditions naturelles et à l’absence d’alternatives à la pêche sur les côtes.

S’exprimant au micro de la Chaîne I, le ministre de la Pêche s’est penché sur la problématique des prix de la sardine qui n’est plus accessible à une large frange de la société algérienne en soulignant qu’elle durait depuis 10 ans et ce pour plusieurs raisons. A savoir entre autres, des facteurs naturels et environnementaux qui consistent à préserver le poisson dont la production sur le long de la côte algérienne a atteint les limites. Ce qui a provoqué, selon lui, l’apparition de la crise des prix.

Pour lui, la hausse des prix du poisson à cette période de l’année est pareille dans plusieurs pays et pas seulement en Algérie.

En vue de remédier à ce problème, Ferroukhi a préconisé de trouver d’alternatives à la pêche sur les côtes en optant pour celle en haute mer et d’offrir d’autres espèces de poissons, à l’instar du poisson bleu afin de faire face à la pénurie sur le marché.

En outre, il estime que le problème se pose y compris en pleine saison de pêche “mai-novembre” d’où il fallait une gestion transparente.

Ministère de la Pêche Poisson Sid-Ahmed Ferroukhi

En relation

600

0 تعليق
  • الأحدث
  • الأقدم

لا يوجد أي تعليق, كن أول من يعلق!

close
close